Jerez : quand Folger ajoutera la régularité à sa compétitivité…



Au début de la saison, nous étions finalement très peu à parier que Jonas Folger allait gagner deux des quatre premières courses.

Une performance exceptionnelle pour ce pilote qui, depuis le début de sa carrière n’a pas connu que des jours tranquilles.

Pourtant, si Folger est second au classement général avec 57 points sur 100 déjà distribués, force est de constater que lorsqu’il ne gagne pas, il gamberge avec 50 points en deux courses et 7 petites unités lors des deux autres.

Déjà irrégulier en Moto3 et en Moto2 la saison dernière, Folger a pourtant la vitesse pour inquiéter les plus sérieux candidats à la couronne mondiale mais ça, il n’y arrivera que si et seulement si il ajoute à la compétitivité une régularité qui lui fait trop souvent défaut.

« C’est à 10 tours de la fin que j’ai compris que je pouvais gagner. Je ne roulais pas à 90%, je me donnais à 100% pour m’assurer que Tito ne me rattrape pas, j’ai vraiment tout donné pendant cinq tours pour ouvrir un écart suffisant. Je me suis concentré au maximum pour éviter les erreurs, en pilotant au maximum et en pensant à trouver les trajectoires les plus efficaces. Ce fut une course difficile, pour mon corps, je donnais le maximum dans chaque virage mais j’ai gagné. J’ai nréussi à tirer le meilleur de mes gommes dans les premiers tours et quand à la fin, j’ai perdu du grip je l’ai compris et j’ai su les gérer. Nous pouvons être très fiers de notre performance au cours du week-end ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de