Jerez : les courbes !



A tête reposée, les courbes des chronos des leaders d’un Grand Prix sont toujours intéressantes.

Elles permettent de visualiser facilement ce qui s’est passé lors de la course ou de nous rappeler ce que nous avons parfois tendance à oublier. Ici, par exemple, que les trois pilotes ont réalisé leur meilleur tour lors de leur premier tour lancé, et ce, malgré des réservoirs pleins.

L’explication la plus plausible est que, malgré un poids légèrement supérieur, les motos bénéficient alors d’un meilleur transfert de charge, permettant freinage et accélération plus appuyés.

Revivons la course…

Au 3ème tour, on voit que Marc Marquez essaie de « tenir » Jorge Lorenzo, idée qu’il abandonnera dès le tour suivant.
Un tour plus tard, Valentino Rossi est bouchonné par Pol Espargaro puis les choses se mettent en place; l’Italien commence sa remontée sur Marc Marquez au 10ème tour mais se loupera en faisant une petite goutte d’eau au 13ème. Il poursuivra néanmoins son effort jusqu’au 20ème tour avant de renoncer, sa moto se dégradant.

Pendant ce temps, Marc Marquez restera remarquablement constant, ce qui, avec une moto qui se dégrade toujours progressivement, ne peut s’expliquer que par un effort supplémentaire. A peine une micro-erreur au 12ème tour!

Jorge Lorenzo, lui, en commettra deux, aux 16ème et 21ème tour.

Mais ce qui transparait avant tout, c’est que ces pilotes sont de véritables robots, exploitant au mieux leurs motos, tout après tour, dans une tout petite fourchette de quelques dixièmes de secondes; respect, Messieurs!

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de