Fabio Quartararo : « Maintenant je suis prêt à le dire, je veux gagner le championnat ! »



On s’y est habitué, Fabio Quartararo joue le podium, voire la victoire, à chaque Grand-Prix. Mais pourtant cette première victoire n’est pas encore venue, et c’est devant son public que le Français souhaiterait que ce fait toujours marquant dans une carrière intervienne. L’objectif du week-end est clair et, depuis aujourd’hui, celui de la saison également…

GP-Inside : Fabio, qui dit Grand-Prix national, dit forcément atmosphère différente, comment le vis-tu ?

Fabio Quartararo : Je suis content de venir en France pour la première fois en championnat du monde car j’espère que, dimanche, le public sera derrière moi et me soutiendra, car j’essayerai de gagner ma première course ici. Je veux gagner devant tous les fans Français, je donnerai tout pour gagner ici.

C’est la seconde fois que tu rouless ici, l’an dernier tu y avais gagné, que penses-tu du circuit ?

Fabio Quartararo : En général, c’est un circuit qui me plaît vraiment. J’aime surtout la première partie car elle est assez technique, notamment avec la chicane.

Depuis le début du championnat tu répètes que tu ne vises pas le championnat, mais que tu veux simplement t’amuser. Est-ce qu’après quatre courses tu as toujours le même discours ?

Fabio Quartararo : Non, j’ai complètement changé ma façon de penser. Au début de saison je ne voulais pas me mettre de pression, mais maintenant je suis prêt à dire que ce que je veux, c’est gagner le championnat !

Pour cela, il faudra réussir à contrer Danny Kent; lui as-tu trouvé des points faibles ?

Fabio Quartararo : Je ne peux pas le dire en public. J’essayerai de faire comme à Jerez pour le battre. Je pense que je peux freiner un peu plus fort même s’il est très saignant dans ce domaine.

On oublie trop souvent de dire que tu tombes rarement. Est-ce que cela veut dire que tu as toujours une petite réserve?

Fabio Quartararo : Oui, ma dernière chute remonte aux qualifications à Valence l’an dernier. Effectivement, on a toujours une petite marge, j’arrive très bien à jouer avec cette limite et la glisse. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de