[Communiqué de presse] Xavier Siméon : une équipe de choc pour amener le jeune belge au plus haut niveau



Xavier Siméon bénéficie d’un encadrement exceptionnel pour mener à bien sa carrière en Championnat du Monde Moto 2: Freddy Tacheny, Didier de Radiguès, Stéphane Mertens, Hervé Poncharal et Guy Coulon, Naoya Kaneko, …… Une dream team essentiellement belge s’est formée autour du jeune espoir. À terme, l’objectif est d’amener le pilote RTL Sport en Moto GP.

Si la carrière de Xavier Siméon semblait avoir pris un sérieux coup d’arrêt durant l’hiver, des partenaires et des acteurs du milieu sportif ont pris l’initiative de réunir autour du Bruxellois les moyens nécessaires pour lui permettre de continuer à évoluer dans les meilleures conditions en Championnat du Monde Moto 2.

En tête de ce groupe, Freddy Tacheny – directeur général de RTL et instigateur du renouveau du circuit de Mettet – a eu à cœur de soutenir le parcours d’un Belge talentueux dans une discipline spectaculaire et exigeante.

« À l’instar de ce que nous avons fait pour Jérôme D’Ambrosio l’année passée, nous sommes ravis de contribuer à la progression sportive au plus haut niveau de Xavier Siméon cette année. Nous suivrons avec attention le parcours de notre espoir belge n°1 en diffusant toutes les courses de Moto2 en prologue aux courses Moto GP, catégorie reine dans laquelle nous espérons le retrouver au plus vite ! » explique Freddy Tacheny.

Didier de Radiguès a pour sa part endossé le costume de manager pour encadrer au mieux Xavier Siméon, une fonction clef qui nécessite une bonne maîtrise de tous les aspects liés à un engagement en Championnat du Monde. Lui-même ancien pilote moto, vainqueur de quatre Grand Prix et de nombreux accessits tout au long d’une carrière de plus de dix ans, Didier de Radiguès était certainement le mieux placé pour appréhender toutes les difficultés que rencontre Xavier Siméon dans sa quête du Graal motocycliste.

« Le challenge est très excitant ! » commente Didier de Radiguès. « Vingt ans après ma dernière participation en 500cc, j’ai maintenant l’occasion d’apporter mon expérience à un pilote réellement prometteur. C’est un peu un chien fou, il faut canaliser son énergie et lui donner les points de repère nécessaires pour exploiter son potentiel mais je suis convaincu que Xavier à un réel talent. On va y arriver ! »

À l’initiative de Didier de Radiguès, Stéphane Mertens est venu lui aussi amener son expérience et son savoir-faire dès le Grand Prix du Portugal.

« C’est une volonté de Xavier. Nous avons pas mal réfléchi depuis les échecs du Qatar et Jerez. Nous avons pris contact avec de nombreuses personnes qui toutes souhaitaient nous donner un coup de main. Ça nous a donné l’occasion de rencontrer des personnalités exceptionnelles d’univers différents. Un apnéiste exceptionnel, un spécialiste du monde du vélo qui a beaucoup travaillé dans le domaine du coaching, un ancien membre de l’entourage de Justine Henin, etc….C’est en parlant dernièrement avec Yves Demaria qui a coaché Randy de Puniet ces deux dernières années qu’on s’est dit que Stéphane Mertens serait sans doute la personne la plus appropriée. Stéphane a toujours suivi de très près la carrière de Xavier et souhaitait depuis quelque temps évoluer dans le coaching sportif » Explique Didier de Radiguès.

Avec 91 victoires et 174 podiums en 30 années de carrière, Stéphane Mertens apporte une indéniable expérience.

« Je connais Xavier depuis de nombreuses années, il était présent quand nous avions, son père et moi, décrocher le titre de champion du monde d’endurance en 1995. Il arpentait déjà le paddock sur une petite moto » raconte Stéphane Mertens. «C’est lors d’une rencontre à Mettet après sa 1ère course 2011 au Qatar que nous avons discuté de sa difficulté à repartir du bon pied après sa déconvenue hivernale qui l’avait laissé sur le carreau. Grâce au soutien qu’il a reçu de ses nouveaux partenaires, il a pu repartir in extrémiste à l’assaut du Moto2 mais la blessure était là, il devait se reconstruire mentalement. C’est à ce moment que j’ai pu l’aiguiller pour l’aider à se restructurer. Quel sportif n’est pas passé par des moments difficiles avec des remises en questions qu’il n’est pas toujours si facile de surmonter, surtout quand on est jeune ? Xavier à déjà un bagage incroyable, à son âge je commençais seulement à rouler en compétition, lui a décroché des titres et prouvé qu’il avait sa place aux avant-postes en Moto 2. Mais cela ne suffit pas s’il veut un jour se retrouver au sommet du sport mondial. Xavier à un grand talent, une super équipe technique et des partenaires qui croient en lui, je pense pouvoir lui apporter grâce à mon expérience le plus qui lui permettrait d’aller chercher le meilleur de lui-même pour aller au bout de son ambition ».

Du côté du team Tech 3 – dont la réputation n’est plus à faire – c’est Hervé Poncharal qui commente l’arrivée de Xavier Siméon : « Cette signature s’est présentée comme une opportunité de dernière minute qui m’a immédiatement séduit ; j’ai eu l’occasion d’observer Xavier en piste la saison dernière, et ses prestations ont tout de suite été soulignées par les spécialistes. Côté technique, pour Tech3 c’est évidemment un plus que d’avoir en piste une troisième Mistral 610, tant en enseignement technique qu’en opportunité de résultats. De plus, Xavier sera le seul pilote belge du plateau, et disposera d’une structure indépendante aux couleurs de RTL Sport, avec laquelle nous sommes heureux de collaborer pour étendre encore l’audience de la Moto. ».

Il fallait un ingénieur aux côtés de Xavier Siméon, c’est Kaneko Naoya qui est venu prendre en charge la gestion de la Mistral 610. Naoya n’est pas un inconnu puisqu’il était devenu le chef mécanicien de Xavier en Championnat du Monde Moto 2 dès la mi-saison 2010. Ce technicien japonais âgé de quarante ans a une grande expérience : il a collaboré avec des équipes telles que Yamaha Motor Brasil, ROC Yamaha, Team Aspar, Yamaha Kurz, Yamaha D’Antin, Kawasaki Racing Team, …. Il est à l’évidence un allié précieux, de même que le staff de mécaniciens rattachés à la structure mise en place spécifiquement pour Xavier Siméon par Tech 3. « Xavier est quelqu’un de bien, un travailleur très motivé » résume en une phrase Kaneko Naoya.

Autour de Xavier, une association de partenaires s’est formée tout naturellement afin de lui apporter tous les éléments nécessaires pour mener à bien sa campagne 2011 : les casques Lazer, l’équipementier Ixon, Wanty, le Circuit de Mettet, Bike Design, ….. Tous ont tenu à s’investir pour mettre leurs moyens et leurs compétences au service du pilote belge.

On l’aura compris, derrière Xavier Siméon, il y a du monde !

À l’heure où les personnalités politiques belges tentent désespérément de se mettre d’accord un projet fédérateur, il est heureux de voir que des acteurs du monde sportif belge des trois régions ont su dépasser les clivages communautaires et unir leurs efforts pour supporter un projet sportif d’envergure. Xavier Siméon peut être fier d’être l’ambassadeur belge du sport moto aux quatre coins de la planète. Il ne reste plus qu’à faire résonner la Brabançonne sur un podium …..

À terme, c’est ni plus ni moins le Moto GP qui est l’objectif du pilote RTL Sport. Une page de l’Histoire sportive belge reste à écrire, voilà Xavier Siméon porteur de nombreux espoirs.



Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de