Mugello : la fête a déjà commencé… mais pas pour tout le monde !




Le Mugello est toujours une étape à part dans le Championnat du monde; niché au cœur des collines toscanes, le circuit l’est également dans celui des Italiens en général, et de Ducati en particulier.
Les tribunes se colorent donc de rouge mais aussi de jaune fluo (même si Misano reste le vrai Grand Prix à domicile de Valentino Rossi), sans oublier le blanc et rouge d’un certain numéro 58…

Il en résulte une ambiance incomparable, matérialisée par les fumigènes colorés, les tentes de camping qui surplombent la piste et les soirées, animées mais bon enfant, dans le petit village de Scarperia.

Autre signe de cette fête annoncée, pendant que les préparatifs s’achèvent et que les Ducati parcourent la ville de Sienne, le team Movistar Yamaha MotoGP a agrémenté son communiqué de presse d’un relevé de télémétrie montrant les vitesses de passage des Yamaha YZR-M1. Nous l’avons superposé pour vous, avec la carte habituelle du circuit…

Mais la fête est également annoncée sur la piste, avec les trois grosses usines qui semblent en  mesure de pouvoir remporter la victoire:
– Yamaha qui reste sur un doublé et peut compter sur un Lorenzo surmotivé ainsi qu’un Rossi adorateur de ce circuit,
– Ducati qui avoue y avoir été très rapide lors de ses tests privés et pourrait y apporter un moteur survitaminé,
– Honda, dont le pilote de pointe reste le dernier vainqueur en date sur ce tracé et qui mettra un point d’honneur à mettre fin à la relative mauvaise passe qui l’accable en ce début de saison, sans parler d’un Pedrosa que l’on a tendance à enterrer un peu vite…

Même la météo semble de la partie puisque, après une tempête survenue en début de semaine qui a réussi à arracher un portique du circuit, le soleil est attendu tout le weekend.  

A l’opposé, sans évoquer les efforts méritoires des jeunes pousses que sont Suzuki (feu vert médical pour Espargaro) et Aprilia (nouveautés techniques), le Mugello n’est guère porteur d’espoir pour le team Iodaracing de Giampiero Sacchi puisque, après une année jour pour jour de partenariat, Octo (un des gros fournisseurs mondiaux de technologie embarquée pour les assurances) abandonne les carénages des ART pour se porter sur ceux des Ducati Pramac de Paolo Campinoti.
Faisons donc un dernier petit tour du Mugello en caméra embarquée sur l’ART Octo bleue et noire…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de