Catalunya, MotoGP, course : Lorenzo enfonce le clou, Marquez s’enfonce tout court.



C’est sous 27 degrés qu’une grille de départ inhabituelle s’installe pour le septième Grand-Prix de la saison. Ces températures élevées amènent la majorité des pilotes à chausser les pneus les plus durs de la gamme. On se demande alors si les Suzuki pourront jouer les trouble-fêtes dans les premières boucles, et si Lorenzo pourra aller chercher sa quatrième victoire d’affilée.

C’est en tout cas lui qui prend le meilleur départ, alors que les Suzuki ne profitent pas de leur deux premières positions, se retrouvant neuvième et onzième après deux virages. Crutchlow, parti neuvième chute dans le premier tour de la course.
Marquez a retenu la leçon des courses précédentes et prend directement la roue de Lorenzo afin d’éviter une échappée solitaire du Majorquin.

Valentino Rossi réalise un bon départ passant de la septième à la cinquième place, puis à la quatrième place, profitant d’une petite erreur de Pol Espargaro. Dani Pedrosa a fait le chemin inverse, et pointe en dixième position.

La course vit son premier rebondissement dans le troisième tour, où le virage numéro 10 est le théâtre d’une nouvelle chute de Marc Marquez sur un freinage plus qu’audacieux, manquant de peu d’embarquer Jorge Lorenzo !

Dans la foulée, Valentino Rossi en profite pour prendre la seconde position en dépassant Andrea Dovizioso.

Pol Esparagaro chute en essayant de suivre Pedrosa, lui qui est désormais le seul représentant de Repsol Honda. L’Espagnol continue sa remontée et dépasse alors Bradley Smith.

Le début de course est décidément mouvementée, puisque Dovisiozo alors troisième, chute à son tour, dans ces conditions de pistes piégeuses. Aleix Espargaro est donc sur le podium virtuel, avant que Pedrosa ne décide de l’attaquer.

La tête de course est survolée par les deux pilotes Yamaha, séparés d’une seconde et demie. Le numéro 99 imprime néanmoins un meilleur rythme que son coéquipier et parvient à augmenter l’écart jusqu’à la mi-course, atteignant 2.2 secondes.
Les pneus se dégradent, et comme l’avait annoncé The Doctor, il dispose d’un bon rythme dans ces conditions. Ainsi, le rapport de force s’équilibre et l’écart se stabilise à deux secondes.

Mais à sept tours du passage sous le drapeau à damiers, Rossi réalise un tour beaucoup plus rapide, et se rapproche à 1.3 de son coéquipier et adversaire ! La foule s’enflamme et on s’imagine déjà revivre un remake de Catalunya 2009. Malheureusement pour le spectacle, « Por Fuera » réagit et parvient à maintenir un écart suffisant pour s’assurer une quatrième victoire d’affilée, c’est la première fois de sa carrière !  

Dans le même temps, Aleix Espargaro a chuté alors qu’il était en quatrième position, permettant à Andrea Iannone de s’emparer de la place. Il est devançait par Dani Pedrosa qui retrouve le podium en terminant à 19 secondes de la tête. 

Bradley Smith ravit son équipe en prenant la cinquième place, devant Maverick Vinales, sixième. C’est le meilleur résultat en MotoGP pour le rookie d’Hamamatsu.

Le premier Open est Stefan Bradl, huitième alors que son coéquipier, Loris Baz, termine treizième dans la roue d’Eugène Laverty. Mike Di Meglio marque ses premiers points, en terminant quatorzième, à 13 secondes de son compatriote.

Alvaro Bautista offre le premier top 10 à Aprilia alors que Marco Melandri n’a pas terminé la course.

Au classement général, Rossi tient toujours la première position, un petit point devant Lorenzo. Les Yamaha Boys disposent d’un confortable matelas de 44 et 43 points d’avance sur le troisième, Iannone. Marquez est désormais cinquième à 69 points du Docteur. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments