Marquez et Honda feront-ils un pas en arrière à Assen ?



On se souvient que lors de l’introduction de la boîte seamless par Honda, tous les acteurs de la catégorie reine s’étaient montrés effrayés à l’idée de l’avancée technologique que venait de s’offrir le géant japonais.

On pouvait lire un peu partout qu’une fois de plus, Honda avait patiemment attendu le retour de la concurrence avant de porter une nouvelle estocade en amenant sa nouvelle boîte.

Mais hier, en catalogne, Honda ne s’est pas offert un coup d’avance, bien au contraire puisque le constructeur semble surtout avoir un coup de retard sur Yamaha.

C’est en tout cas l’impression que donne le fait de remettre Marquez sur le châssis 2014. Bien entendu, si le coup est gagnant, personne ne trouvera rien à y redire et c’est justement pour cette raison que Honda avait apporté cette nouvelle ancienne arme.

Malheureusement pour Marquez comme pour Honda, la pluie venait ruiner tous ces beaux plans et la question est désormais de savoir si les quelques tours accomplis avec l’ancien châssis auront convaincu le pilote et son team de l’utiliser en course, dès Assen.      

« Je suis parvenu à faire seulement trois sorties avant la pluie. Ça devait être un jour important, nous avions des nouveautés au niveau de l’électronique et le châssis 2014 à essayer.

J’ai utilisé ce châssis mais avec le nouveau bras oscillant et d’autres détails de cette saison. C’est difficile d’avoir une idée claire après seulement cinq tours, mais les premières impressions étaient positives. Il aurait été nécessaire de faire des analyses plus approfondies, de faire un long run et d’utiliser des pneus neufs et des pneus usés mais nous n’avons pas pu.

Je crois que le châssis 2014 est plus abouti, il permet de faire plus d’erreurs et aussi d’en récupérer plus. Avec celui de 2015, il faut être très précis, sinon vous commettez des erreurs et vous ne pouvez pas vous permettre le moindre écart, comme hier en course. Avec l’ancien, j’ai retrouvé un feeling similaire à celui de l’année dernière mais je ne peux pas être plus précis.

Nous n’avons pas encore pris de décision quant à savoir si nous l’utiliserons à Assen. Les sensations sont bonnes, mais nous devons analyser soigneusement les données. Le Grand Prix des Pays-Bas devra être soigneusement planifié, sinon nous risquons de perdre du temps en essais libres et finalement ne pas trouver le bon réglage pour la course. Cependant, je suis sûr que nous sommes près de revenir à un bon niveau ! »

Stay tuned !                                                                                               

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de