Yamaha et le fan club de Rossi déplorent les sifflements envers Jorge Lorenzo.



Ce n’est pas d’aujourd’hui et ça n’a jamais réellement cessé depuis son arrivée chez Yamaha, certains fans de Valentino Rossi ne peuvent pas saquer Jorge Lorenzo.

Résultat des courses, lorsque le majorquin monte sur le podium, comme au Mugello mais aussi chez lui, en catalogne, il s’ensuit un concert de sifflements.

Ce comportement déplacé, irrespectueux et ridicule s’il en est, a le don d’agacer Lin Jarvis, le patron de Yamaha. Il s’est confié à nos confrères du quotidien espagnol Marca.  

« Je déplore cette grossièreté et ce mépris. Ce n’est pas l’endroit pour faire des choses pareilles. C’est un comportement presque raciste. Il faut respecter tout le monde. Si il y avait un motif fondé, le discours serait différent, mais puisqu’il n’y en a pas, c’est purement et simplement un manque de respect ».

Mais il n’est pas le seul à être irrité par ces sifflements, c’est aussi le cas du Fan club de Valentino Rossi qui, par l’intermédiaire de son vice-président Flavio Fratesi, déplore également ce comportement anti sportif : « non seulement nous n’approuvons pas ce qui est arrivé mais nous nous dissocions des responsables car Jorge est un grand champion qui mérite le plus grand respect. Même s’il arrivait dernier. Et encore plus s’il gagne. Qui manque de respect envers un champion n’est  pas un sportif ».

Quant au principal intéressé, il laisse couler et plutôt que de s’en offusquer, il préfère y trouver la force car pour lui, être sifflé signifie aussi qu’il est un redoutable concurrent pour le pilote adulé de tout un public.

« Je pense qu’ils sont fans de Valentino. J’ai aussi pas mal de fans. Il y avait beaucoup de gens avec le drapeau de ‘Lorenzo Land’. Certains fans de Valentino voient en moi l’ennemi, le principal rival. La même chose arrive avec les fans de Marquez. Dans le cas de Vale, 80% du paddock est supporteurs de lui et me huent. Pour moi, ça me va comme ça, ça signifie qu’ils m’attachent de l’importance. Si j’étais 15ème au classement, ils ne le feraient pas ».

Quant à nous, et même si notre avis compte finalement bien peu, nous ne pouvons que nous associer à Lin Jarvis ou à Flavio Fratesi lorsqu’ils déplorent ce comportement irrespectueux car ces personnes sont certainement de la même trempe que ces autres personnes qui, sur notre site, continuent inlassablement à déverser leur fiel contre les pilotes qu’ils n’aiment pas.

A tous ces gens, nous avons envie de leur dire de rester chez eux, de ne plus fréquenter GP-Inside, même si ça doit nous coûter la moitié de notre audience car pour en revenir au cas Lorenzo, se sont-ils seulement rendu compte de la bravoure de ce jeune homme, dimanche, en Catalogne ?

Se sont-ils seulement rendu compte que si leur idole nous avait offert une course incroyable, à la limite dans chaque virage, le mec devant en avait fait tout autant ?

Se sont-ils seulement rendu compte que pendant une bonne quinzaine de tours, Lorenzo a résisté au retour de Rossi en le maintenant à une seconde ?

Se sont-ils seulement rendu compte Ô combien est mentalement compliquée la tâche de celui qui est chassé de la sorte ?

Se sont-ils seulement rendu compte de la démonstration de force, de caractère et de ténacité offerte par Lorenzo ?

Sincèrement, nous ne le pensons pas ! Nous sommes admiratifs du pilotage de ces grands messieurs et comme nous n’avons jamais cessé de le répéter, la grandeur d’un Champion ne se mesure que par la grandeur de ses adversaires. Lorenzo est un grand parce qu’il vient à bout de grands pilotes comme le sont Rossi, Pedrosa, Dovizioso, Iannone…ou comme l’était aussi Casey Stoner ! Et ce discours vaut pour tous les autres.

Le MotoGP est un sport à travers lequel transpirent les valeurs de notre société. Et à l’heure où ces valeurs s’étiolent, où pour un oui ou pour un non on vous agresse, où, pour un oui ou pour un non on vous écrase, à l’heure où la société devient égoïste, violente et irrespectueuse, nous ne pouvons que demander à ces personnes de laisser parler leur admiration, pas leur frustration. Tout le monde ne s’en portera que mieux.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de