"Spy Attitude" : Le secret des Yamaha ?



Il peut sembler paradoxal que, contrairement à Ducati, Honda, Suzuki ou Aprilia, la firme Yamaha n’apparaissent qu’assez rarement dans notre série « Spy Attitude », alors qu’elle caracole en tête du championnat du monde…

La raison en est toute simple; à Iwata, on travaille par petites touches, comme si on polissait les détails d’un objet déjà presque parfait. Bilan, aucune révolution, et surtout, aucune grosse évolution visible.

Néanmoins, les hommes en bleu travaillent continuellement et il nous a semblé intéressant de faire le point des choses apparues depuis le début de l’année 2015 sur les M1.

Essais à Sepang : outre l’apparition d’un pot ultra-court sur les motos d’usine, la modification la plus visible concerne un embossage dans la partie avant du cadre.

Sa justification est double; d’une part, apporter un peu de rigidité dans la partie avant d’un cadre globalement assoupli, et d’autre part rendre mieux contrôlable le procédé de fabrication.

On a pu voir que ces embossage étaient parfois renforcés par une barrette en aluminium soudée, mais cette solution a été abandonnée depuis.

Les Yamaha ont également été dotées d’une boîte seamless sur tous les rapports aussi bien en montant qu’en descendant les rapports (évidemment, pas de photos). Contrairement à certaines concurrentes, cette boîte n’a aucun lien avec le Royaume-Uni, son origine semblant plutôt être helvético-nippone, d’après les informations en notre possession…

Et, depuis, c’est à peu près tout!

Enfin presque, car notre objectif (malheureusement mal réglé) traînait au bon endroit au bon moment pour pouvoir vous partager ce document exclusif!

Nous pouvons donc noter que la barre transversale qui relie les deux longerons du cadre, une exclusivité Yamaha due à l’architecture du moteur (quid de Suzuki?) et originellement un simple tube, semble avoir subi une sérieuse cure de stéroïdes pour une plus grande rigidité en torsion…

S’agirait-il d’un des secrets de l’excellente tenue de route des YZR-M1?
Sans doute, mais ce n’est pas le seul et nous reviendrons cette semaine en détail sur un élément dont on ne parle vraiment pas beaucoup… 

La semaine dernière, un nouveau châssis a été évalué par Valentino Rossi et Jorge Lorenzo en essais privés à Aragon. Nous n’avons pu en trouver aucune photo exploitable. D’après Motocuatro, ces châssis présentent des points positifs mais aussi des points négatifs, et aucune décision n’a encore été prise quant à leur éventuelle utilisation à Assen.
Wait and see… 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de