Martin VanHaeren, des bancs de l'Athénée de Visé au championnat Moto3 FIM junior.



Après une saison d’apprentissage, Martin Vanhaeren participe à sa deuxième saison au sein du FIM CEV Moto3 Junior Championship. Aucun point au compteur l’an dernier, et déjà 7 points en deux courses cette année, le pilote Zelos a bien progressé.

Onzième à Portimao, quatorzième au Mans en CEV, puis quatrième et neuvième en CIV, le jeune belge accumule beaucoup de roulage sur les circuits européens, lui permettant de progresser à grands pas. Mais ces kilomètres ne sont pas la seule raison de sa progression, voyez plutôt… 

GPi : Martin, tu disputes un début de saison solide et prometteur. Quel est ton sentiment ?

M.V. : J’ai beaucoup travaillé pendant l’hiver et le travail a porté ses fruits. Il faut dire que j’ai aussi emmagasiné pas mal d’expérience l’année dernière lors de ma première saison en CEV. Après, je dois aussi souligner que le changement de team a été d’un grand secours pour moi. Chez KRP, on travaille vraiment bien ensemble et surtout, on se comprend. Dès que j’ai quelque chose à changer sur la moto, que je ne suis pas satisfait d’une chose ou l’autre, ils savent à chaque fois quoi faire. On travaille aussi beaucoup plus avec la télémétrie que la saison dernière ce qui m’aide pas mal.

GPi : Bref, un bon team…

M.V. : oui c’est clair ! Ils sont très professionnels. Leur approche du sport moto me convient. C’est un petit team où moi je me sens bien, où je suis à l’aise et je dois dire que tout marche vraiment bien pour le moment.

GPi : Et en quelle langue communiquez-vous ?

M.V. : En anglais…

GPi : Et ça va ? Pas trop dur ?

M.V. : Non ça va, j’ai parfois quelques petites difficultés mais en général, ça va.

GPi : Qu’as-tu changé cet hiver par rapport à la saison précédente ?

M.V. : Ma vie tout simplement ! Je m’entraîne désormais tous les jours entre deux et cinq heures. J’ai réussi à combiner école et sport et j’ai désormais un planning bien défini.

Je me suis aussi rendu compte que pour être bien sur la moto, il ne fallait pas faire que rouler. Il y a le travail sur le physique et sur le mental qui compte énormément. Bref, toute la vie autour de la moto est très importante

GPi : En gros, tu es devenu plus professionnel ?

M.V. : Exactement. Je me suis surtout rendu compte de l’importance de ces autres aspects en milieu de championnat 2014 en voyant les performances des autres mais aussi par rapport à moi-même.

GPi : Travailles-tu avec un coach sportif? Comment arrives-tu à combiner cours et sport, tu es sous statut particulier?

M.V. : En fait, je suis sous statut d’élite sportive dans une école générale à l’Athénée de Visé et eux, m’aident beaucoup. Ils m’ont d’ailleurs permis de passer mes examens plus tôt. Entre le Mans et le CIV.

Au niveau du physique, je m’entraîne avec un préparateur physique, Marc Van Snick, le papa de Charline (ndlr, judokate belge médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Londres) qui habite à côté de chez moi. On se voit trois ou quatre fois par semaine et c’est lui qui établit mes programmes de la semaine.

GPi : Ton ambition pour la suite de la saison ?

M.V. : Progresser, donner le meilleur de moi-même et on verra où ça me mène.

GPi : Et pour la saison prochaine ?

M.V. : Pour le moment, je suis incapable de le dire, c’est encore un peu tôt.

GPi : On suppose que l’objectif après ce bon début de saison est de encore passer un step. Que devras-tu améliorer pour y arriver ?

M.V. : je crois qu’il faut rester réaliste et c’est clair que je dois encore m’améliorer dans chaque domaine. Je suis là pour apprendre et c’est exactement ce que je dois faire. Apprendre quelque chose de chaque tour, apprendre des autres et puis travailler encore, encore et encore.

A chaque course je me sens mieux sur cette moto qui devient de plus en plus familière pour moi.

GPi : Rouler au Mans avec le paddock MotoGP, ça donne des ailes ?

M.V. : Oui, ça c’est clair, ça donne envie, c’est comme un rêve. C’est impressionnant. Il y a tous les pilotes MotoGP qui nous regardent, le public est là, bref, tout est différent et c’est juste magique !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de