GP de France : Stoner et Pedrosa se lancent à l'assaut de Lorenzo



La situation du HRC est paradoxale en ce début de saison. D’un côté, les pilotes Repsol disposent de la meilleure machine mais de l’autre, ils ont dû laisser le commandement du classement général à une Yamaha, celle de Jorge Lorenzo.

Evidemment, avec trois pilotes sur quatre capables de gagner chaque Grand Prix et qui disposent tous de la même machine, la situation n’est pas simple et le risque est grand de les voir se confisquer à tour de rôle des points précieux dans la lutte pour le titre.

Au contraire de Lorenzo chez Yamaha ou de Rossi chez Ducati, il n’y a pas de numéro un au HRC. Si, philosophiquement parlant, l’idée est belle, sportivement parlant, cette ligne de conduite risque peut-être de peser lourd dans la balance au moment du grand décompte final.

Alors en attendant, tous les pilotes Honda partent en France avec la ferme intention de se positionner en leader au sein du team de Tokyo.

Pour Dani Pedrosa, la grande incertitude qui demeure est l’étendue de la guérison de son bras. Il s’est imposé à Estoril mais restait visiblement souffrant en fin de course. Nous verrons donc sur ce circuit exigeant si l’opération subie, avant le Grand Prix du Portugal, se confirme comme étant un succès ou un échec.

Dani Pedrosa : « C’est la première semaine depuis longtemps où je me suis senti calme et confiant, surtout après la course que nous avons vécu au Portugal. Ce fût une grande libération pour moi de me sentir bien sur la moto après l’opération et ça m’a fait voir les choses différemment . Après la course et le test de lundi j’étais très fatigué et mon épaule était endolorie.

Je me suis reposé trois jours pour permettre aux muscles de se détendre. Ensuite, j’ai continué la physiothérapie et j’ai également travaillé en douceur avec mon entraîneur. Maintenant, j’ai hâte de remonter sur la moto. Le Mans sera, comme toujours, un week-end difficile. Dans l’ensemble, ce circuit ne me réussit pas trop mal, je suis confiant, mais je ne m’y suis encore jamais imposé en MotoGP et je voudrais y arriver. Il est similaire à Estoril, une piste « stop and go » où Yamaha a été très forte dans le passé.

Nous devrons tirer profit au maximum des séances d’entraînement pour préparer une moto avec une bonne stabilité, une bonne traction et une bonne accélération et être prêts pour tous les types de conditions de piste à cause de la météo. Sur ce circuit, vous devez être très concentré parce que la course est longue et il est important d’y être consistant et de ne pas faire d’erreur « .

Pour Casey Stoner, l’équation est simple, avec 24 points de retard, il serait de bon ton de terminer la course devant Lorenzo, ce qui ne sera pas nécessairement facile puisque l’Espagnol affectionne particulièrement le tracé français, tout comme celui d’Estoril d’ailleurs.

Casey Stoner :  » A Estoril j’ai été très heureux de conserver la 3e position et d’engranger quelques points précieux pour le championnat. Nous avons toujours eu des résultats raisonnables ici au Mans, mais jamais vraiment excellents. Les séances d’essais seront importantes pour obtenir un set-up de la moto juste, et je sens la Honda devrait bien fonctionner ici, donc je suis impatient d’y être. « 

Dani Pedrosa confirmera-t-il le faible ascendant pris sur son équipier ? Casey Stoner arrivera-t-il à se concentrer uniquement sur la course sans penser à Rossi ? Début de réponse ce vendredi…Stay tuned !


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de