Bradley Smith est confiant quant au potentiel de la Mistral610



Bradley Smith, le pilote Tech3, sera en MotoGP la saison prochaine, mais en attendant, son objectif est de remporter le titre en Moto2 (lire ici).

Comme ses collègues, il s’est employé pendant six jours à travailler sur sa Mistral 610, version 2012, et après avoir touché à plus ou moins tout, il est convaincu d’avoir une très bonne moto entre les mains.

Malgré cela, à la fin du dernier jour d’essais, il pointait tout de même à huit dixièmes de Scott Redding. On peut s’imaginer une certaine frustration mais sachant que ni les chronos, ni les moteurs ne sont officiels, le pilote britannique se veut rassurant en estimant que, cette saison, il se battrait aux avant-postes.  

Bradley Smith : « Mes mécaniciens n’auraient pas su travailler plus dur, nous n’aurions pas pu essayer plus de choses à Jerez. Nous avons testé tout ce qu’on pouvait sur la moto pendant ces trois jours et à la fin de la séance, j’ai dû m’asseoir quelques minutes, tant ma tête tournait avec autant d’informations.

La bonne chose c’est que maintenant, nous connaissons la moto de A à Z et que nous ne nous posons plus de questions au sujet de la direction que nous devons suivre. Nous devons clarifier toutes ces informations et puis aller dans la bonne direction.

L’équipe va pouvoir remonter à l’atelier et disposer de quatre semaines pour travailler sur la moto avant le test final, à Jerez. Mais nous sommes dans une bonne forme et je suis vraiment heureux de ce que nous avons vu jusqu’à présent.

Nous avons maintenant un bon package de départ. Nous devons juste nous asseoir et analyser toutes les données récoltées, lors de ces derniers tests, par moi-même et Xavier Siméon et revenir avec un plan.

Jusqu’à présent, nous n’avons même pas touché aux suspensions car nous avons joué avec le nouveau châssis de façon à trouver notre réglage de base.

Ce n’est pas amusant de terminer un test en voyant certains pilotes huit dixièmes plus rapide. Vous pilotez bien et vous améliorez vos chronos, et puis, vous voyez ces mecs disparaître devant vous. Nous savons que nous allons obtenir plus de notre package, mais nous ne savons pas dans quelle mesure.

Après tout ce que nous avons déjà essayé, s’il reste encore beaucoup de choses à trouver sur la moto, alors je serai sérieusement inquiet! Mais la course est une chose complètement différente et je suis sûr que nous serons là, avec les meilleurs !« 

Nous verrons donc, à Jerez, lors du dernier test de la présaison, ce que le chronomètre de la Dorna nous racontera comme histoire, en attendant…stay tuned !  

Source : MCN

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires