Les avantages accordés à Ducati, c'est comme Capri; c'est fini !



Depuis le début de l’année, la question restait en suspens: « les Ducati conserveront-elles leurs  avantages en 2016 si elles ne remportent aucune victoire en 2015? ».

Cette question résultait du flou engendré par le changement de réglementation adopté il y a quelques mois, d’une part entre ce que l’on avait appelé à l’époque les Factory2 ou Factory Option, et, d’autre part, le futur et simple système de (6) points dont a perte supprimera les avantages.

En gros, avec l’ancien système, si Ducati ne gagnait pas une course cette année, elle aurait de gros avantages l’année prochaine (nombre de moteurs, développement possible de ces derniers), alors qu’avec le nouveau système (1 point pour la 3ème place, 2 pour la 2ème et 3 pour la 1ère), les 6 points (et la perte des avantages qui en découle) peuvent être obtenus sans forcément remporter de victoire.

La commission Grand Prix réunie à Assen a donc tranché et a décidé assez logiquement que le nouveau système prévalait sur l’ancien; de part ses résultats de cette année, Ducati perd donc tous ses avantages pour 2016.

Chaque pilote Ducati aura donc, comme ceux de Yamaha et Honda,  7 moteurs identiques pour faire la saison, sans possibilité du moindre développement (au lieu des 9 souhaités, avec développement possible, comme un nouveau constructeur).

Quid de Suzuki? Même avec le nouveau système, Suzuki conserve tous ses points car aucun podium n’a été réalisé par Aleix Espargaro et Maverick Vinales. En conséquence, Suzuki, tout comme Aprilia, conserve ses avantages concernant les moteurs.

Cependant, les choses ne sont pas si simples qu’elles pourraient l’être puisque la Commission Grand Prix, par souci d’économie, a autorisé l’utilisation des moteurs de l’année précédente.

Donc, en pratique, 3 évolutions moteur pourront être homologuées en début d’année par un constructeur.
Chaque pilote devra alors en choisir une qu’il utilisera pour toute la saison, sans pouvoir en changer.
Dans les teams officiels, les deux pilotes devront utiliser la même version.
Dans les team satellites, chaque pilote pourra choisir librement son type de moteur, indépendamment de son coéquipier.

Source : GPone

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de