Jorge Lorenzo : « aujourd’hui, c’était le jour où il fallait se battre pour cette troisième place »



Après avoir remporté quatre Grand Prix d’affilée, Jorge Lorenzo arrivait à Assen avec l’étiquette de favori.

Mais dès la première séance, l’Espagnol rencontrait des problèmes qu’en fin de compte, il n’arrivait jamais réellement à solutionner.

Quoi qu’il en soit, dans l’adversité et face à la pression mise par Valentino Rossi, son équipier, qui se montrait inhabituellement rapide dès la FP1, le pilote Yamaha restait calme et serein.

Conscient de ses limites et conscient qu’après s’être qualifié en huitième position, la troisième place était une très bonne opération, le majorquin n’a pas tenté l’impossible.

Alors certes, il n’a pas gagné, mais il s’est montré extrêmement intelligent en se contentant de la troisième place et en limitant ainsi les dégâts au Championnat.

Il quitte Assen avec dix points de retard sur Valentino Rossi et il s’apprête désormais à prendre la direction du Sachsenring, un autre Grand Prix compliqué pour le Majorquin où il n’a pas nécessairement que de bons souvenirs mais il le sait, en attendant des jours meilleurs et des circuits plus favorables, il ne lui reste qu’à faire le gros dos et prendre tout ce qu’il peut prendre.      

« Nous ne sommes toujours qu’à dix points du leader, ce qui est bon. L’écart était de 29 points après l’Argentine et maintenant il est de dix points après un week-end difficile ce qui n’est pas si mal. J’ai pris un bon départ, je me suis vraiment concentré pendant le premier tour pour récupérer des positions et je les ai récupérées plus vite que prévu, puisque j’étais en troisième position au moment où nous avons franchi la ligne d’arrivée pour la première fois. J’ai essayé de garder le rythme de Valentino et Marc, mais ils étaient vraiment forts et j’ai réalisé qu’aujourd’hui, ce n’était pas ma journée. Aujourd’hui, c’était le jour où il fallait se battre pour garder cette troisième place qui est très bonne pour le championnat. Rencontrer autant de difficultés et malgré tout terminer troisième, c’est une bonne chose. Ici, Valentino était un peu plus compétitif depuis le début, Marc a amélioré sa moto et a eu plus facile pour garder le rythme et pour nous, ce fut le contraire. Nous avons constaté que le pneu le plus dur nous causait quelques difficultés dans deux secteurs et je n’ai pas su être assez rapide. Je perdais beaucoup de temps dans les secteurs deux et quatre. Dans le deuxième je perdais une demi-seconde, ce qui m’empêchait d’avoir un bon rythme. La prochaine course, au Sachsenring, sera un peu plus compliquée  parce que je n’ai jamais gagné là-bas, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de