Assen : Le pourquoi du comment des problèmes de pneus de Lorenzo.



Malgré un excellent départ lors du TT Assen, Jorge Lorenzo s’est ensuite révélé incapable de suivre le rythme imposé par Valentino et Marc Marquez.

Dès le jeudi, Jorge Lorenzo n’était pas à l’aise avec son pneu arrière et le communiqué de presse du pilote majorquin est assez explicite: « Nous avons découvert que le pneu plus dur nous procurait un peu plus de problèmes et, dans deux secteurs, je ne pouvais pas être assez rapide et perdait beaucoup de temps dans les secteurs 2 et 4. Au total, je perdais une demi-seconde, ce qui rendait impossible d’avoir un bon rythme. »

Si on regarde le plan du circuit, on constate que les secteurs 2 et 4 sont justement ceux qui comportent des courbes rapides, les 1 et 3 présentant des virages plus serrés.

On en déduit donc que Jorge Lorenzo était mal à l’aise dans les secteurs qui, habituellement, lui conviennent à ravir et lui permettent de faire la différence, du fait de son pilotage si coulé.
Cela à cause d’un pneu « plus dur ». En disant cela, le #99 ne fait pas référence au pneu le plus dur (filet rouge) disponible pour les Factory puisqu’il ne l’a pas utilisé en course. Non, il utilisait un Medium, mais un Medium différent de ceux apportés par Bridgestone depuis le début de l’année, ces derniers étant appelés « type 77 » et comportant sur les flancs une bande de 30 mm de gomme plus tendre.

Effectivement, le manufacturier japonais, pour la première fois cette saison, a apporté à Assen des pneus arrières Medium datant de début 2014, avec pour principale différence une construction engendrant un peu moins de grip sur les flancs. Pour être précis, il s’agit des pneus utilisés jusqu’au Grand Prix de France 2014, appelés « type 50 ».

Evidemment, avec cet éclairage, on comprend mieux que Jorge Lorenzo ait été gêné et n’ait pas pu poursuivre sa série de quatre victoires consécutives: « Avec ses pneus, j’ai toujours eu plus de problèmes. Ils glissent beaucoup. D’autres pilotes sont mieux avec eux. Je ne connais pas la vraie raison pour laquelle Bridgestone les a apportés. A chaque fois, j’ai des difficultés. » 

Pourquoi Bridgestone a-t-il subitement décidé d’effectuer ce retour en arrière, sans prévenir personne?
La réponse sort de la bouche de Masao Azuma, ingénieur en chef du département développement des pneus Bridgestone: « Sur beaucoup de circuits, nous fournissons les pneus arrières qui disposent d’une construction légèrement modifiée pour améliorer le grip sur les flancs, mais la sévérité du circuit d’Assen implique que nous ne pouvons pas fournir cette spécification des slicks arrières au Grand Prix hollandais. Au lieu de cela, nous assurons que nous offrons une allocation de pneus avec les composés qui offrent le meilleur équilibre d’adhérence, de durabilité et de résistance à la chaleur. Non seulement nous avons vu de nouveaux records tout le week-end à Assen, mais nous n’avons éprouvé aucun usure anormale avec nos pneus, donc il semble que notre allocation de gommes a bien correspondu aux conditions que nous avions à Assen le dernier week-end. »

L’argument paraît effectivement imparable et renvoie à leurs études les partisans de la théorie du complot qui n’ont pas manqué de sévir sur le Net, voyant déjà dans cette mesure un favoritisme envers Valentino Rossi, ambassadeur de la firme japonaise.

Valentino Rossi: « Les pneus apportés ici ont une construction légèrement plus dure sur les côtés, une fonctionnalité que j’aime davantage, et Jorge moins. Il y a un petit avantage pour moi, mais il l’a eu lors des dernières courses, lorsque le caoutchouc était un peu plus tendre. »

A priori, ces pneus seront encore fournis au Sachsenring car le circuit y offre un très bon grip. Si Valentino Rossi et Marc Marquez devraient les utiliser au mieux, Jorge Lorenzo ne sait visiblement pas à quoi s’attendre…

Jorge Lorenzo (dans le communiqué de presse): « La prochaine course sera un peu plus compliquée, puisque je n’ai jamais gagné ici, mais vous ne savez jamais ce qui peut se passer. »

 Jorge Lorenzo (sur MotoGP.com): « En Allemagne nous serons sur un autre type de tracé et les choses pourraient mieux se passer. Le type de tracé des deux secteurs qui m’ont posé des problèmes à Assen n’existent, heureusement, sur aucun autre circuit et nous espérons donc ne plus avoir de problème, même si nous utiliserons des pneus plus durs sur les circuits où nous irons prochainement.

C’est un tracé qui convient mieux aux Honda, où la moto doit très bien tourner et notre moto pèche peut-être un peu dans ce domaine, c’est un circuit où nous ne pouvons pas profiter de notre très bonne vitesse de passage pour des courbes plus rapides. Nous avons eu plusieurs secondes places là-bas et j’ai été proche de la victoire. Qui sait ? Peut-être que nous remporterons cette première victoire cette année ».

Il n’en reste pas moins vrai que ce changement reste surprenant, puisque ni à Assen, ni au Sachsenring, ces pneus n’étaient présents l’année dernière…
Alors, tout en restant loin de la théorie du complot, quelle peut donc en être la raison?

Après en avoir parlé avec des teams concernés, deux explications émergent du lot…

1/ On a volontairement réduit l’adhérence latérale des pneus Factory pour permettre aux Open d’avoir un pneu Soft utilisable en course. Le pneu Soft des Open était cette année à Assen un cran plus dur qu’auparavant (les Suzuki on pu faire la course avec); si on avait gardé le Medium 77 (plus tendre) pour les Factory, l’écart avec les Open aurait été trop réduit.  

2/ Peut-être simplement aussi une sorte de liquidation de (vieux?) stocks, les lignes de production des pneus MotoGP chez Bridgestone étant quasiment à l’arrêt, avant l’arrivée de Michelin…

En résumé, Jorge Lorenzo ne dispose effectivement plus des pneus arrières qui convenaient parfaitement à son pilotage très fluide et très incliné.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de