Rabat prêt à courir au Sachsenring



Tito Rabat se déplace ce week-end au Sachsenring avec la conviction de pouvoir se battre aux avant-postes du Grand Prix d’Allemagne malgré sa récente opération de la clavicule.

Le champion du monde Moto2 en titre a lourdement chuté samedi dernier en s’entraînant sur le circuit d’Almeria. Relevé avec une fracture de la clavicule droite, Rabat a subi, dans la soirée, à l’hôpital universitaire Quiron Dexeus de Barcelone, une intervention chirurgicale. Celle-ci a consisté à la pose d’une plaque en titane destinée à stabiliser sa fracture.

Rabat est sorti de l’hôpital lundi matin, et il a pu tout de suite entamer un programme de rééducation afin de se préparer à la prochaine course en Allemagne. Celle-ci précédera un break estival de quatre semaines.

Si le Sachsenring est un circuit physiquement exigeant, avec notamment quelques gros freinages, Rabat est convaincu que sa blessure ne devrait pas l’empêcher de se battre pour la conquête de son premier podium en Allemagne.

Alex Marquez se rend lui au Sachsenring avec l’ambition de confirmer sa performance d’Assen qui l’a vu égaler son meilleur résultat de la saison avec une encourageante neuvième place. Le pilote espagnol de 19 ans a réalisé de solides progrès avec sa Kalex au cours des dernières semaines, et il entend en profiter ce week-end sur un circuit où il avait l’an dernier raté le podium Moto3 d’un cheveu.

Tito Rabat :

« Je me suis fait opérer il n’y a pas très longtemps mais j’ai déjà pu reprendre l’entraînement et mon épaule va bien. C’est difficile de savoir comment je serai sur la moto avant de remonter dessus vendredi matin, mais je pense que le seul problème concernera les gros freinages, et il n’y en a pas tant que ça au Sachsenring. Ce week-end, l’important sera de ne pas trop stresser mon épaule durant les essais en amont de la course. A part ça, l’approche sera la même que sur un autre week-end, faire du mieux possible et terminer dimanche le plus près du sommet. Ça serait bien de pouvoir monter sur le podium d’un circuit qui est le seul où je n’ai jamais figuré en Moto2. On verra… »

Alex Marquez :

« Après deux week-ends où nous avons considérablement amélioré mon rythme et ma régularité, j’attends avec impatience le Sachsenring. Ce n’est pas l’un de mes circuits préférés, mais nous y allons dans un moment après nos récents progrès. C’est important d’obtenir un bon résultat en Allemagne avec la coupure de l’été. Pour cela, il va falloir faire un peu mieux en qualification et sur la fin de course. Nous avons des idées claires pour y arriver, et ma motivation est au maximum. »

Michael Bartholemy : Team Principal

« L’accident de Tito relève de la malchance, mais les pilotes ont besoin de s’entraîner et il faut pour cela en accepter les risques. La bonne nouvelle c’est que l’opération qu’il a subie a été un succès, et il semble motivé comme jamais pour le week-end qui arrive. Bien sûr, il va souffrir sur la moto, mais il n’y a pas énormément de gros freinages au Sachsenring, et il devrait donc pouvoir s’en sortir. Ses chances de monter sur le podium ne sont pas au top, mais il ne faut pas non plus les écarter car Tito est un garçon dur au mal. Du côté d’Alex, on a enregistré de sérieux progrès récemment, et je suis convaincu qu’il pourra à nouveau se battre pour une place dans le top dix en Allemagne. Il faut qu’on travaille sur ses performances en qualification car on a vu en Catalogne et à Assen qu’il avait désormais un bon rythme en course. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de