Sachsenring, MotoGP, Course : Marquez était intouchable. Bonne opération pour Rossi



Hier, lors de la conférence de presse d’après qualifications, Jorge Lorenzo avait déclaré que battre Marquez n’était pas impossible mais que pour ça, il faudrait qu’il puisse se maintenir dans les 1.21 pendant toute la course.

Il n’y est pas arrivé et personne d’autre d’ailleurs ! En effet, aujourd’hui, Marc Marquez était tout simplement intouchable et même si c’est Lorenzo qui réalisait le « hole shot », c’est bel et bien lui le maître du circuit allemand.

Marc Marquez a attaqué quand il a voulu et une fois devant, il ne lui aura fallu que quatre boucles pour repousser ses adversaires à près de deux secondes.

Il s’impose aujourd’hui très logiquement et continue à maintenir la pression sur ses adversaires qui, on n’en doute pas, se demanderont ce soir si oui ou non il faut encore compter sur lui pour le titre mondial.   

Après avoir pris un départ cinq étoiles au cours duquel il faisait l’extérieur à ses adversaires avant de repiquer sur l’intérieur au virage 2, Jorge Lorenzo, qui méritait bien son surnom de Por Fuera, devait rendre les armes face à Marquez au cinquième tour, face à Rossi au huitième et finalement face à Pedrosa au douzième. Il terminera quatrième, loin des leaders (près de 10 secondes derrière Marquez et près de 5 derrière Rossi) et peut remercier Dani pedrosa qui, en fin de course, a réussi à suffoquer Rossi, ce qui limite sa perte au Championnat à trois petits points seulement.

Pedrosa a livré une belle course où il aura d’abord eu du mal à se mettre dans le rythme mais où finalement il aura su émerger pour apporter un petit gain supplémentaire à son équipier et à son équipe.

En effet, au prix de quatre derniers tours d’enfer, il a su empêcher Valentino Rossi de briguer la seconde place.

Valentino Rossi, de son côté, a ce qu’il voulait puisqu’il savait pertinemment bien qu’aujourd’hui rien ni personne ne pourrait empêcher Marquez d’écraser le reste du plateau.

Le Sachsenring n’est pas un circuit pour sa Yamaha et compte tenu de ça, il prend une troisième place importante, gagne trois points sur son équipier Lorenzo et monte pour la neuvième fois en neuf courses sur le podium.

Enfin, loin derrière tout ce beau monde, on retrouve Iannone, auteur d’une course en solitaire, coincé entre Lorenzo, qu’il n’avait aucun espoir d’aller chercher et ses poursuivants, qu’il n’avait aucune crainte de voir revenir. Bref, Maniac Joe a dû s’embêter.

Mais dans l’optique de la lutte à la première place chez Ducati, il réalise une fois de plus la bonne opération puisque Dovizioso a une fois encore chuté.

Bradley Smith est une fois de plus premier pilote satellite, devant Crutchlow et son équipier Pol Espargaro. Belle opération donc de la part du britannique qui, aujourd’hui, a rejoint Dovizioso à la cinquième place du classement général.

On notera tout de même la quinzième place de Jack Miller qui rapporte ainsi de nouveau des points à la maison après pourtant une grosse chute lors du warm-up.

Alvaro Bautista marque de nouveau des points pour Aprilia tandis que Scott Redding, le pilote VDS, n’a pas fini le premier tour. La situation de Redding devient préoccupante mais nous serions tout de même assez curieux de savoir de quel châssis il dispose. Le 2015 ou le 2014 ?   

Stay tuned !           

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de