Sachsenring, conférence de presse post-GP : Les confidences de Marc Marquez !



Après le Grand Prix d’Allemagne, et avant la courte trêve estivale (prochain GP le 9 août à Indianapolis), cette conférence de presse aurait pu prendre des airs de vacances anticipées. Mais Marc Marquez s’est laissé aller à quelques confidences empreintes d’une grande sincérité, faisant de cette dernière conférence de la première partie de saison un moment très intéressant…

Comme d’habitude, nous vous en proposons une traduction.

Marc Marquez: « Je suis très heureux de cette victoire car j’ai travaillé très dur à Assen et ici pour revenir au top. A Assen, j’en étais prêt, et finalement, je l’ai obtenue. Je suis heureux du résultat mais je suis également heureux car je m’amuse à nouveau sur la moto. Durant ce week-end, j’ai vraiment été concentré et nous avons fait du bon travail. Nus devons apprécié cet instant. La semaine prochaine, nous ferons des tests à Misano et je pense que ce sera important pour la deuxième partie de la saison. Nous devons travailler dur pour améliorer ce problème que nous avons encore, mais même comme ça, je suis heureux de remporter à nouveau une victoire. »

Doublé des Honda…

Marc Marquez: « Oui, c’est très important pour Honda et je suis très content pour l’équipe car ils travaillent très dur au Japon pour nous donner le meilleur. On sait plus ou moins qu’on reviendra peu à peu (au meilleur niveau) mais, définitivement, on dirait qu’on y est (déjà) parvenu mais je pense qu’il nous manque encore un cran pour y arriver complètement. Mais oui, je suis heureux de m’amuser à nouveau sur la moto ce qui est le plus important. »

Les pneus avant ont eu une influence sur votre départ?

Marc Marquez« Oui, c’était incroyable, j’ai pris un bon départ puis me suis porté à l’intérieur car je savais que le premier virage était toujours piégeux, mais Lorenzo est passé à l’extérieur et a fait un premier virage impressionnant. Mais Dany et moi étions avec le pneu avant le plus dur et nous étions tous les deux un peu inquiets à propos de ce premier virage qui est un peu dangereux en descente, mais après ça, quand j’ai passé Lorenzo, j’ai repris le même rythme que lors des essais et quand j’ai vu que j’avais une avance de 3 ou 4 secondes, j’ai commencé à gérer l’écart. »

Pas encore de vacances, avec ce test à Misano?

Marc Marquez« Oui, nous serons la semaine prochaine à Misano pour tester. Comme je l’ai dit, ce sera un test important pour nous, pour Honda, pour Dani, pour moi, pour le futur et nous travaillerons dur là-bas. Puis j’aurais au minimum 7 jours de vacances pour apprécier l’été. »

En partant comme cela en solitaire, une bagarre ne vous a-t-elle pas manqué?

Marc Marquez« Bien sûr, une course avec une bagarre est plus belle, pour les fans, et aussi pour moi. A un moment, j’ai pensé rester là où j’étais, pour voir, puis j’ai pensé que ce n’était pas le moment. On aura le temps plus tard pour une belle bagarre. Aujourd’hui, ce n’était pas le moment, j’avais le rythme et j’avais besoin d’une victoire et de ses 25 points. Donc j’ai forcé comme je l’ai fait durant tout le week-end et, non, ce n’était pas la course la plus excitante, mais pour moi il était très important d’être régulier car j’ai commencé à être constant à Assen et confirmé ici. »

Vendredi, vous avez déclaré que votre premier objectif était de retrouver la confiance sur la moto et le second de gagner. Quel est le prochain?

Marc Marquez« De gagner à nouveau. Bien sûr. La semaine prochaine ,nous avons notre important test mais nous devons rester honnêtes; sur cette piste, les Honda et mon style de pilotage ont toujours bien fonctionné. Les virages dans lesquels nous rencontrons des problèmes ne sont pas nombreux ici, mais le caractère (de la moto) est toujours présent, donc nous devons travailler sur ce point et trouver la bonne solution, si possible, pour la deuxième partie de la saison. Parce que je pense que si nous trouvons la solution, nous pouvons être bien plus forts. »

En début de saison, après vos chutes, avez-vous douté de votre talent et de vos capacités?

Marc Marquez« Oui, vous savez, la première partie de la saison a été difficile parce que dès la première cours, j’étais rapide parce que j’avais besoin d’être rapide, mais je ne sentais pas la moto. Je n’avais pas cette confiance. Maintenant, déjà à Assen puis ici, je suis rapide, mais je sens la moto et je peux jouer pour gérer les pneus, pour gérer mon poids sur la moto. Durant la première partie, c’était juste piloter la moto. Oui, on a eu beaucoup de problèmes pendant six courses et, arrivé à un point, « peut-être est-ce mon style de pilotage qui a changé un peu »…  
Mais ok, maintenant, je n’ai plus de doutes et je sais que je dois croire en moi, dans mon team, dans Honda, car nous devenons peu à peu plus forts. »

Votre meilleur et votre pire moment de la première partie de saison. Et votre propre note sur vous-même.

Marc Marquez« Mon pire moment était peut-être après Mugello-Montmelo, car j’ai eu des problèmes pendant ces deux courses.
Le meilleur moment était entre Assen et ici, en fait à Assen, car j’ai retrouvé les sensations sur la moto. »

Comment le pneu avant Hard a fonctionné et cela a-t-il fait la différence avec les Yamaha?

Marc Marquez« Pour moi, j’ai encore un doute car je pouvais aller plus vite avec le 33 (Soft) pendant 10 tours mais hier, quand j’ai essayé le 38 (Hard), j’étais plus ou moins un dixième moins vite mais il paraissait un tout petit peu plus régulier lors des derniers tours. Donc peut-être que j’aurais pu être plus rapide avec le 33 pendant les 15 premiers tours mais après ,c’était un point d’interrogation car ici, 30 tours à forcer sur le côté gauche est beaucoup. Pendant le warm-up, j’ai vu que j’avais assez de rythme pour prendre ce 38 car si j’améliorais mon rythme d’un dixième, je pouvais encore jouer la victoire. »

Vous dites que ce circuit comporte peu de virages où vous rencontrez des problèmes. Quelles sont ces sortes de virages?

Marc Marquez« Ce sont les virages où vous arrivez vite et avez besoin de garder une grande vitesse de passage. C’est là où nous souffrons beaucoup avec des glisses de l’arrière, comme ici au virage #8 et un peu au #12.
Mais même si ce caractère est encore présent, déjà à Assen on a pu mieux gérer cela, puisqu’il y a de nombreux virages comme cela à Assen. On a été en mesure de bien gérer cela, et j’en suis heureux, mais on doit encore travailler car on arrive sur des circuits qui ont de nombreux virages comme cela. J’espère trouver quelque chose concernant cet aspect la semaine prochaine. »

A quel point aimez-vous les circuits de la seconde partie de saison?

Marc Marquez« J’aime tous les circuits (rires). »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de