Misano, Ducati : optimisme entre parenthèses



Le début de saison idyllique des Ducati nous avait laissé entrevoir une GP15 qui allait peut-être pouvoir donner le change aux japonaises et une paire Dovizioso, Iannone capable d’arbitrer le duel Yamaha Honda, voire même se mêler à la lutte pour le titre, force est de constater que le retour en Europe nous a renvoyé notre optimisme à la figure.

Et si, à la mi saison, Iannone pointe encore au troisième rang du classement général, il ne devrait plus en être ainsi pour très longtemps puisque l’italien ne compte que quelques unités d’avance.

Le test de Misano tombait donc bien pour Borgo Panigale qui doit absolument faire progresser une machine qui, rappelons-le, n’a que 9 courses dans les roues.

Mais au lendemain de la première journée, on ne peut pas dire que l’optimisme soit de mise.       

Andrea Dovizioso : « Aujourd’hui nous avons essayé différentes configurations pour mieux comprendre certaines choses ; C’étaient des tests importants, mais nous ne nous sommes pas améliorée tant que ça. Bien entendu, la situation ne s’est pas empirée. C’étaient des tests pour comprendre et analyser. C’est important, très important de comprendre certaines choses, certaines configuration que nous avons essayées dans le passé, pour comprendre la direction à prendre pour l’avenir. C’est un travail fondamental. Nous ne sommes toujours pas aussi rapides que ce nous souhaiterions, mais nous avons encore une journée d’essais aujourd’hui. Nous n’avons pas de pièces nouvelles. Nous n’avons pas de nouveau châssis ».

Et la situation est pire pour Andrea Iannone puisqu’au-delà du fait qu’hier, il était bon dernier des pilotes factory, il a également dû mettre un terme prématuré à ses essais en raison de doulers lancinantes à l’épaule gauche.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de