Un mois de détention préventive pour Giovanni Cuzari : le team Athinà Forward est dans une mauvaise passe mais la Dorna pourrait jouer un rôle en attendant que l'enquête avance.



Avant tout, il convient de préciser  que nous n’aimons pas traiter ce genre de sujet, à la fois très sensible et uniquement documenté par les articles de la presse tessinoise.
Cependant, ne serait-ce que par soutien aux membres francophones du team Athinà Forward qui sont dans l’expectative la plus complète, à commencer par Loris Baz, Florian Ferracci ou Bernard Martignac, nous suivons l’affaire d’aussi près que possible. Nous essayons d’être aussi précis et complets que possible mais ne faisons que synthétiser la presse tessinoise.

Rappel des faits.
Lundi dernier, Libero Galli (haut-fonctionnaire responsable du service d’inspection fiscale du canton du Tessin suisse) et Giovanni  Cuzari (propritaire du team Athina Forward issu de la société Media Action basée à Agno, dans le Tessin suisse) ont été arrêtés par le procureur général Johnn Noseda pour plusieurs motifs, dont corruption (passive pour Galli et active pour Cuzari) et possibilité de blanchiment et de fraude fiscale pour Cuzari (probablement liés aux flux financiers de l’écurie, entre l’Italie et la Suisse).

Cette arrestation fait suite à une enquête de plus d’un an après l’implication d’un garde-frontière suisse dans une affaire de transferts de capitaux en numéraire entre l’Italie et la Suisse, et ce, pour plusieurs millions de Francs suisses. 

Refusant la comparution immédiate pour une éventuelle libération conditionnelle, les avocats des deux hommes ont préféré porter leurs arguments par écrit en début de semaine et le procureur général devait se prononcer à partir d’hier sur le maintien ou non des deux hommes concernés sous les verrous, sans préjuger de la suite de l’enquête.

Après avoir auditionné une vingtaine d’employés de Libero Galli et épluché les comptes bancaires saisis des deux hommes en cause, le procureur a décidé de maintenir les deux hommes en état d’arrestation pour un mois de détention préventive. Une mesure habituelle quand la justice craint la destruction de preuves, la possiblité d’interaction des accusés, et/ou, que le dossier n’est pas encore suffisemment chargé. Et donc une mesure que l’avocat de Giovanni Cuzari, Marco Bertoli, juge disproportionnée au regard des charges imputées à son client et contre laquelle il va faire appel.

La justice suspecte Cuzari d’avoir invité Galli lors de dîners et d’évènements mondains en échange de conseils fiscaux favorables pour son entreprise. L’entrepreneur est également accusé de blanchiment d’argent mais son avocat reste optimiste sur ce point: « la charge de corruption est diminuée presque à la limite de ne pas être reconnue, de manière concrète elle prend très peu d’importance dans l’enquête À cet égard, je tiens à préciser qu’il n’y a pas eu de flux d’argent entre mon client et le fonctionnaire de l’administration fiscale. » 

Le timing de cet appel est très important pour le team Athinà Forward puisque, si les motos ont déjà été envoyées à Indianapolis pour le Grand Prix qui aura lieu le 9 août, les dépenses affairant à ce voyage (billets d’avions, hôtels, voitures de location, etc) ne semblent pas avoir été faites avant le blocage des comptes du propriétaire du team.

Toutefois, sur ce point chronologique, l’avocat de Giovanni Cuzari se veut également optimiste: « Il y a peu d’actes, dont l’un a déjà été fait, ce qui va certainement nécessiter beaucoup moins de temps que 30 jours. » 

En résumé, et sans préjuger de l’affaire elle-même dans laquelle il est important de rappeler que les accusés bénéficient de la présomption d’innocence, les membres du team Athinà Forward vont sans doute vivre quelques semaines d’une difficile incertitude, en espérant pour tout le monde que l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête de Giovanni Cuzari ne choie pas.

La Dorna peut-elle prendre une mesure financière pour le team soit présent aux USA? Oui, si elle le souhaite. Si le team manager de l’équipe, Marco Curioni, en fait la demande, la Dorna pourrait théoriquement faire une avance financière sur la part des droits télévisuels qui revient au team pour lui permettre d’être présent à Indianapolis. Ce que nous souhaitons, pour tous ses membres.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de