Les inséparables de la MotoGP…



A l’image d’Alexis Masbou et Louis Rossi, Bradley Smith et Pol Espargaro semblent ne plus pouvoir se passer l’un de l’autre.

A peine rentrés de leurs essais à Suzuka, les deux compères nous ont gratifié d’une vidéo pleine très plaisante durant cette période estivale. Au programme, humour britannique et humour espagnol, le premier prenant généralement, comme sur la piste et de par sa finesse, l’ascendant sur le second. Surtout quand on commence à parler de contrat pour l’année prochaine…

Quoi qu’il en soit, nous sommes preneurs de ces démonstrations d’amitié, assez rares dans un milieu où l’égo est une composante indispensable du succès. 

Pol Espargaro: « Je pense qu’on a un gros problème avec Bradley.  Je le vois trop souvent; dans le box, nous vivons en Andorre, nous allons courir les 8 Heures de Suzuka, il me dit qu’il me voit plus souvent que sa petite amie…. ah, on a un problème mon gars… » 

Bradley Smith: « Oui, nous avons un problème. C’est une bonne chose que nous soyons rentrés à la maison car, en particulier avec un championnat  de 18 courses, nous prenons les mêmes vols, nous restons dans les mêmes hôtels, nous dînons ensemble à l’hospitality, dans la même zone,  à Suzuka, on prend le même avion et on est coéquipiers… »

Pol Espargaro: « On va peut-être monter un mur dans le box. » 

Bradley Smith: « Oui, peut-être que ce serait une bonne idée. Mais aussi, quand je vais au supermarché, je vois ce gars qui promène son chien, quand je vais louer des skis pour faire une randonnée en montagne, il est déjà là, c’est le meilleur ami du propriétaire du magasin. » 

Pol Espargaro: « Tu comprends maintenant pourquoi il te donne toujours les skis les plus lourds? » 

Bradley Smith: « C’est toujours cher. Pol a toujours tout gratuit alors je suis obligé de payer. Et maintenant, ce gars (Pol) est train de faire un nouveau business à Andorre. »

Pol Espargaro: « Oui, je te ferai un bon prix… » 

Bradley Smith: « Si j’ai besoin d’un VTT, il peut m’aider. Mais alors, je suis encore obligé de le voir. C’est intéressant et amusant. Le point positif, c’est que, pour le moment, je ne le vois pas à la salle de sport car nous allons à deux salles différentes. »

Pol Espargaro: « Peut-être que dans quelques jours, j’irai dans ta salle… »

Bradley Smith: « Maintenant, j’ai un gros problème! Qu’est-ce que je vais faire avec ce gars?  (sérieusement) Oui, c’est amusant, c’est intéressant, et oui, j’espère que cela restera pareil dans le futur. J’espère qu’on aura un autre contrat l’année prochaine… » 

Pol Espargaro: « Un bleu. » 

Bradley Smith: « Ce serait bien. Mais on aimerait rester avec Hervé et notre team. »

Pol Espargaro: « On pourrait peindre notre team en bleu… » 

Bradley Smith: « Qu’est-ce que vous pensez, les amis; pilotes d’usine dans le futur? » 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de