12/22 : la grille MotoGP 2021



L’annonce des quatre pilotes KTM pour 2021 élève de huit à douze le nombre de places officiellement verrouillées sur la prochaine grille de départ MotoGP. Voici les principales informations connues à ce jour, avec l’état du plateau et les explications plus bas. Italique : les pilotes non-confirmés. Italique sans point d’interrogation : les pilotes non-confirmés mais probables.

Aprilia Racing Team Gresini (Aprilia) :
Aleix Espargaro
Andrea Iannone ?
Cal Crutchlow ?

Ducati Team (Ducati) :
Jack Miller
Andrea Dovizioso

LCR Honda (Honda) :
Alex Marquez
Takaaki Nakagami ?
Cal Crutchlow ?

Monster Energy Yamaha MotoGP (Yamaha) :
Fabio Quartararo
Maverick Viñales

Petronas Yamaha SRT (Yamaha) :
Franco Morbidelli
Valentino Rossi

Pramac Racing (Ducati) :
Francesco Bagnaia
Jorge Martin

Reale Avintia Racing (Ducati) :
Tito Rabat
Johann Zarco

Red Bull KTM Factory Racing (KTM) :
Brad Binder
Miguel Oliveira

Red Bull KTM Tech3 (KTM) :
Iker Lecuona
Danilo Petrucci

Repsol Honda Team (Honda) :
Marc Marquez
Pol Espargaro

Team SUZUKI ECSTAR (Suzuki) :
Alex Rins
Joan Mir

MOTOGP 2021 – Détails

Aprilia Racing Team Gresini (Aprilia) :
Aprilia a prolongé Aleix Espargaro jusqu’à fin 2022. Pour Andrea Iannone, tout est conditionné par sa suspension pour dopage. Il a fait appel et est soutenu par son équipe. Si la suspension jusqu’à juin 2021 est confirmée, Aprilia devra lui trouver un remplaçant. Mais le constructeur italien a juré fidélité à Andrea Iannone : pas de négociations avec d’autres pilotes tant que la décision finale conernant sa suspension n’aura pas été donnée par le Tribunal arbitral du sport. Vraisemblablement pas avant août.

Ducati Team (Ducati) :
Jack Miller a été signé à la place de Danilo Petrucci. Ducati veut confirmer Andrea Dovizioso à ses côtés et n’a pas de plan B. Les négociations sont en cours, actuellement « dans l’impasse ». La partie économique a retardé les choses, en raison de l’impact lié à l’épidémie de coronavirus.

LCR Honda (Honda) :
Le patron, Lucio Cecchinello, espère prolonger Cal Crutchlow et Takaaki Nakagami, mais rien n’a été signé. La décision est entre les mains de Honda. Or, la possible arrivée de Pol Espargaro dans l’équipe officielle Repsol pourrait entraîner le déplacement d’Alex Marquez dans le team satellite LCR.

Monster Energy Yamaha MotoGP (Yamaha) :
Maverick Viñales a été prolongé jusqu’à fin 2022. Il fera équipe avec Fabio Quartararo, également signé pour deux saisons au poste de Valentino Rossi.

Petronas Yamaha SRT (Yamaha) :
La place libérée par Fabio Quartararo devrait revenir à Valentino Rossi. Les négociations prennent du temps, et l’Italien veut prendre avec lui des membres de son staff actuel. Il n’a pas encore officiellement dit s’il continuerait sa carrière ou pas, mais le team malaisien espère boucler le dossier avant le début du mois de juillet. Son coéquipier serait Franco Morbidelli, que les cadres de Petronas veulent prolonger en 2021.

Pramac Racing (Ducati) :
Arrivé en 2019, Francesco Bagnaia veut rester mais Ducati va attendre ses premiers résultats de 2020 pour trancher. S’il déçoit encore, il n’est pas exclu que Johann Zarco soit transféré à sa place, bien que cette carte semble être surtout agitée pour mettre la pression à Pecco. Pour l’autre pilote, les radars sont tournés vers la catégorie Moto2. Jorge Martin est en pole position, avec des « discussions très avancées » reconnues par son manager.

Reale Avintia Racing (Ducati) :
Tito Rabat est signé jusqu’à fin 2021. Son coéquipier Johann Zarco ne veut pas s’éterniser chez Avintia, mais pour cela il a besoin de prouver sa valeur. Or, l’épidémie de coronavirus l’en empêche. Une prolongation chez Avintia ne serait donc pas surprenante. À moins que Ducati ne lui trouve une place ailleurs, par exemple chez Pramac s’il se passe quelque chose, comme une éviction de Francesco Bagnaia ou un échec des négociations avec Jorge Martin. Le patron de l’équipe Avintia veut garder Johann Zarco et assure que Ducati ne lui a rien dit au sujet d’un éventuel changement.

Red Bull KTM Factory Racing (KTM) :
Brad Binder a été prolongé d’un an. Il fera équipe avec Miguel Oliveira, promu du team satellite Tech3. Le Portugais prendra le poste de Pol Espargaro, en partance pour Honda.

Red Bull KTM Tech3 (KTM) :
Danilo Petrucci rejoindra l’équipe française à la place de Miguel Oliveira, passé dans le team officielle. L’Italien, écarté par Ducati, a réussi à sauver sa place en MotoGP. Il pourra faire profiter de son expérience Iker Lecuona, rookie en 2020 et resigné pour 2021.

Repsol Honda Team (Honda) :
Marc Marquez a signé jusqu’à fin 2024. Il devrait perdre son coéquipier et frère Alex Marquez, au profit de Pol Espargaro. Un scénario qui évincerait le champion du monde Moto2 avant même qu’il n’ait eu le temps de disputer un Grand Prix. Pol Espargaro a reconnu disposer d’une offre du HRC et décrit la Honda comme « la moto rêvée pour se battre pour le titre ». Son représentant assure que « l’accord pourrait être pour très bientôt ».

Team SUZUKI ECSTAR (Suzuki) :
Alex Rins continuera l’aventure en 2021 et 2022, toujours avec Joan Mir à ses côtés.

Espargaro et KTM, c’est fini

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store