Yamaha lance un site pour les 8 H de Suzuka: pour anticiper leur victoire? Rien n'est joué !



Yamaha Motor vient de mettre en ligne un tout nouveau site pour les 8 heures de Suzuka.
La firme d’Iwata, avec sa R1 #21 pilotée par  Katsuyuki Nakasuga, Pol Espargaró et Bradley Smith, fait un peu figure d’épouvantail pour son premier retour officiel depuis 2002. La moto s’est montrée la plus rapide lors des premiers essais libres de l’édition 2015 (en 2’07.995) mais ce chrono est encore à plus d’une seconde de la pole position de l’année dernière (Yoshimura Suzuki Shell Advance  en 2’06.703), principalement à cause de la forte chaleur qui régnait.

Pour essayer de mettre toutes la cartes de son côté, Yamaha a non-seulement une équipe très consistante de pilotes mais a également travaillé sur la technique en s’assurant avant tout du soutien officiel de Bridgestone (pour bénéficier des pneus de développement) et en dotant sa R1 de l’électronique la plus apte à faire baisser sa consommation, probablement Magneti Marelli MotoGP; on a même pu voir Rossi et son télémétriste travailler là-dessus à Misano!

Et la victoire pourrait bien se jouer sur ce point; si la Yamaha s’arrête seulement 7 fois, comme ses principales concurrentes, elle de sérieuses chances de gagner (pour peu que les 3 « saignants » qui la pilotent restent sur leurs roues), mais si elle le fait 8 fois, comme l’ancienne R1, tout est ouvert pour la concurrence!
A la fin de la première heure de course ( 23-25 tours pour 8 arrêts, 27-28 tours pour 7 arrêts), on pourra donc déjà se faire une première idée, d’autant que l’allocation maximum de 15 pneus pour la course obligerait à faire plusieurs relais avec un pneu usé en cas de 8 arrêts…

On remarquera que la Yamaha est aussi équipée en KYB à l’inverse des concurrentes en Öhlins.

En face, on trouvera donc la tout aussi officielle et médiatique MuSASHi RT HARC-PRO Honda #634 pilotée par Casey Stoner, Michael van der Mark et Takumi Takahashi. La rumeur en provenance du Japon veut que, même si la moto a déjà gagné les deux dernières éditions et dispose également du soutien officiel de Bridgestone,  le pilote australien ne soit pas pleinement satisfait du matériel mis à sa disposition… euphémisme.  

Les autres teams de premier plan équipés par Bridgestone sont le Yoshimura Suzuki SHELL ADVANCE #12 avec cette année Takuya Tsuda, Josh Waters et Alex Lowes, team qui en est à sa 38ème participation sur 38 éditions, le F.C.C. TSR Honda #778 avec Josh Hook, Dominique Aegerter et Kyle Smith, et le Team GREEN Kawasaki #87 avec Akira Yanagawa, azuki Watanabe et Haji Ahmad Yudhistira. En tout, 14 motos bénéficient du soutien de la marque japonaise, sur 84 engagées (66 en finale), dont le TOHO Racing with MORIWAKI #104  avec Tatsuya Yamaguchi, Toni Elias et Ratthapark Wilairot, et le Honda Team Asia #22  avec Azlan Shah Kamaruzaman, Dimas Ekky Pratama et Ratthapon Wilairot.

N’oublions pas non-plus les teams permanents du mondial, plus connus sous nos contrées, qu’ils s’appellent le YART #7 avec  Broc Parkes, Ivan Silva et Sheridan Morais, le SERT #30 avec Vincent Philippe, Anthony Delhalle, et Etienne Masson, 8ème l’année dernière en Dunlop, le GMT94 #94, 9ème en Michelin en 2014, avec cette fois David Checa, Kenny Foray et Mathieu Gines, le SRC Kawasaki #11 avec Gregory Leblanc, Matthieu Lagrive et Fabien Foret, le Honda Endurance Racing #111 avec Julien Da Costa, Sébastien Gimbert et Freddy Foray, ou les passionnés du  team R2CL #2 avec Gwen Giababani, Vladimir Leonov et Jimmy Storrar. 

Gageons que dans cette liste se trouveront les vainqueurs de cette course des 8 heures de Suzuka qui, si elle reste une épreuve d’endurance, s’est terminée l’année dernière avec un écart de seulement 59 secondes; suspens en perspective! 

L’évènement, très attendu au Japon et qui se clôturera à la nuit samedi soir, commencera mercredi (mercredi matin pour nous) avec les formalités administratives, les premiers roulages jeudi matin, les qualifications vendredi matin, la Superpole Top10 samedi matin et la course dimanche à 4 heures 30 du matin avec une départ style Le Mans (prise d’antenne par Eurosport à 4h15). Nous sommes décalés de +7 heures par rapport au Japon. Parallèlement durant le week-end, une course de 4 heures aura lieu pour les pilotes avec une licence japonaise.

Liste des engagés

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de