8 heures de Suzuka (Part 2) : Yamaha construit sa course prudemment!



Après la neutralisation due à l’énorme chute de Casey Stoner, on retrouve la Honda FCC en tête devant la Yamaha officielle pilotée par Bradley Smith, la Suzuki Yoshimura, la Honda Toho, la Suzuki Kagayama et la Yamaha du GMT94.

 Empêtrés au milieu des attardés, Josh Hook et Bradley Smith bataillent rudement mais le pilote australien tient fièrement la dragée haute au pilote Tech3 pendant quelques tours, jusqu’à ce qu’il perde légèrement l’avant et laisse passer le Britannique après une heure de demie de course.

 10 minutes plus tard, la Suzuki Kagayama #17, alors 6ème, chute  sans gravité juste avant que la voiture de sécurité ne sorte à nouveau pour la grosse chute de la #66 de Koyama.
La situation s’éternisant, quelques concurrents en profitent pour effectuer leur deuxième ravitaillement, ce qui n’est pas le cas pour les leaders.

On aperçoit Bradley Smith couché derrière sa bulle malgré la voiture de sécurité, sans doute pour économiser quelques gouttes de carburant et essayer de faire un arrêt de moins que ses concurrents en fin de course.

A la reprise, Josh Hook reprend l’avantage sur la Yamaha officielle à la faveur des attardés, tandis que la caméra montre Casey Stoner dans son stand avec le bras droit en écharpe (Omoplate droite et tibia gauche fracturés. On parle d’un accélérateur bloqué pour le pilote australien).

Puis c’est au tour de la Suzuki Yoshimura de doubler la Yamaha. Les trois leaders possèdent une minute d’avance sur la Honda #104 de Toni Elias, la Suzuki #17 de Kagayama et la BMW #13 de Reiterberger.

Pour ceux qui ne l’ont pas fait, il est temps de ravitailler après 2 heures de course, à commencer par la Suzuki Yoshimura après 28 tours pour laisser la place à Lowes. Comme lors du premier relais, la Yamaha et la FCC continuent et Bradley Smith reprend le commandement du classement provisoire avant même que Hook ne ravitaille après 2h14 de course (Aegerter reprend le guidon).

La Yamaha ne ravitaille qu’après 31 tours pour laisser la place à Pol Espargaro et, après tous ces ravitaillements, on retrouve donc l’ordre suivant,  21, 12, 778, 17, 104, 94, 11, 22 et 30.

Bradley Smith: « Beaucoup de pilotes font des erreurs à cause de cette chaleur. J’ai géré pour piloter prudemment pour mes coéquipiers. »

Sur sa lancée et déjà chaud, Alex Lowes et sa Suzuki Yoshimura passe Pol Espargaro et sa Yamaha Factory. Le temps de prendre ses marques et le pilote espagnol profite d’une petite hésitation de son homologue britannique pour reprendre l’avantage. Dominique Aegerter suit à 5 secondes.

Après 2h30 de course, Bastien Mackels perd l’avant de la BMW #13; la machine paraît légèrement endommagée. La Honda Toho doit faire un Stop and Go, ce qui permet à la GMT94 de prendre la 5ème position provisoire avant de ravitailler à nouveau en premier, ce qui lui vaudra probablement un arrêt supplémentaire en fin de course.

La Ducati Panigale casse son moteur et disperse de l’huile sur la piste ce qui entraîne la troisième et longue sortie de la Safety Car pour clôturer cette troisième heure de course.

On assiste au même scénario que précédemment pour la Yamaha Factory qui, malgré un très beau relais de Pol Espargaro, ravitaille à nouveau dans les derniers, tout comme la FCC. A l’entame du 4ème relais, la situation se présente de la façon suivante; 21, 12, 778, 17, 94, 111 et 104. Les trois premiers se tiennent en 5 secondes, la 17 est à un tour, la GMT et la 11 à 2 tours.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de