Valentino Rossi en vacances…le calme avant la tempête ?



Valentino Rossi se trouve quelque part, en vacances ! Où ? Personne ne le sait…la seule chose qu’il a bien voulu nous dire, sur Twitter, via la photo qui se trouve à votre gauche, est que les grands protagonistes de ses vacances sont le grill et l’océan.

Le pilote italien s’offre donc quelques jours de repos avant de se lancer dans ce qui s’apparente, pour lui et Ducati, à la saison de tous les défis.

En effet, après une première saison en rouge, la pire de toute sa carrière, il va maintenant devoir redresser la barre !

Si on s’en tient à une lecture simple de la feuille des temps de Sepang, on pourrait être tenté de penser que l’histoire semble déjà bien mal embarquée.

Pourtant, il paraît clair que si l’on se place au-dessus de la vague médiatique, la GP12 suit une évolution normale.

On se trouve face à une moto jeune et sur laquelle de nombreux tests doivent être menés pour la hisser vers plus de compétitivité. On peut même aller jusqu’à dire que, dans un championnat aussi pointu techniquement, elle se situe à la place qui doit être la sienne à ce stade de son développement.

Oui mais…la pression médiatique fait partie du championnat du monde et l’attente, que ce soit celle des tifosis du Dottore ou celle des fans de Borgo Panigale, commence à se faire de plus en plus pressante.

D’un côté, les tifosis ne sont pas habitués à ne pas voir gagner leur idole et un an sans victoire semble une éternité, tandis que du côté des supporteurs de Ducati, on se dit que 14.000.000 d’euros de salaire (qu’ils soient payés par les sponsors ou par la firme), pour obtenir une troisième place comme meilleur résultat, ç’est très cher payé.

Alors oui, avec ou sans ses neuf titres de champion du monde, Valentino Rossi va devoir séduire, mais la question est maintenant de savoir s’il a, oui ou non, l’arme qu’il lui faut. Certains diront que, quand on a un palmarès comme le sien, on a plus rien à prouver…il y a pourtant peu de chance que ce soit dans ce sens que Rossi envisage son engagement avec Ducati.

Malheureusement pour lui, comme toujours, lorsque sera arrivée l’heure de faire les comptes, au lendemain du dernier Grand Prix de la saison, la variable compétitivité de la GP12, peu de monde la retiendra, ce qui primera ce seront les résultats, les points, les podiums qu’il obtiendra ou qu’il n’obtiendra pas.

Plus que tout autre, le défi de 2012 sera celui de Rossi et de Ducati, alors, en effet, quelques jours de calme avant la tempête, ça ne peut que lui faire du bien…stay tuned !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de