Indianapolis, conférence de presse post-course, Marc Marquez : "Nous y croyons encore" !



Lors de la conférence de presse qui s’est tenue après la course des MotoGP, Marc Marquez est apparu content, certes, mais pas radieux.

La raison n’est pas très difficile à trouver; il a tout à fait conscience de la tâche qui l’attend encore, s’il veut remporter le championnat.
Et il le veut!

Voici une traduction de l’intégralité de ses propos.

Marc, vous avez été surpris par le rythme de Jorge?

Marc Marquez: « Oui, honnêtement, je m’attendais à une autre course parce j’ai été capable de rouler en gros 1.32 lors des essais alors que Jorge paraissait plus pouvoir rouler en petit 1.33 qu’en gros 1.32, mais il a fortement amélioré durant la course. Au début, j’étais capable de bien le suivre mais vers la mi-course, j’avais plus de problèmes, j’étais à une demi-seconde ou six dixièmes derrière lui, mais à la fin j’ai vu que c’était ma seule chance d’essayer d’attaquer et d’essayer de le passer, quand il restait deux ou trois tours, et nous avons fait comme ça, j’ai beaucoup forcé dans le dernier tour. Au final, je pense que nous devons être heureux car nous avons gagné la course et 25 points c’est important. Maintenant, nous allons célébrer la victoire mais nous verrons à Brno car nous devons beaucoup travailler si nous voulons à nouveau être sur le podium. »

La seule chose que vous puissiez faire est de gagner…

Marc Marquez: « Oui, mais ce sera difficile car les deux pilotes Yamaha sont très forts. Aujourd’hui, j’ai suivi Jorge durant de nombreux tours, comme Valentino à Assen, et j’ai vu qu’ils avaient un très bon potentiel, en particulier lors des accélérations en sortie de virage. Mais nous travaillons dans ce domaine pour essayer de nous améliorer. »

Brno est dans une semaine. L’année dernière, vous y arriviez après 10 victoires. Cela sera-t-il différent cette fois?

Marc Marquez:  » Oui, Brno…… On verra là-bas. En 2013, cela a été un très bon week-end pour moi. J’y ai été fort. L’année dernière, j’ai peiné et j’ai eu des problèmes durant la course. On essaiera d’être concentré dès le début; on sait que si on veut être avec les Yamaha là-bas, on doit beaucoup travailler. Mais, quoi qu’il en soit, on essaiera. »

Vous avez dit que votre stratégie avait été différente. Combien de tours pensiez-vous rester à étudier Jorge avant de le doubler?

Marc Marquez: « Ca, c’est que vous pensez avant la course, en regardant les feuilles de temps; vous pouvez un peu imaginer la course. Mais après, pendant la course, vous pouvez voir où vous pouvez attaquer, et quand. Quand il restait 15 tours, j’ai vu que Jorge était fort et que je ne pouvais pas passer en tête et creuser un écart, donc j’ai décidé de rester derrière lui, et d’essayer de l’attaquer à la fin. »

Avez-vous utilisé votre seconde moto pour la course?

Marc Marquez: « Non, non. Mon team a fait un gros travail et j’ai utilisé la même moto avec laquelle je suis tombé au warm up. »

Que s’est-il passé?

Marc Marquez: « C’était le dernier tour du warm up, et j’ai essayé de freiner plus tard pour voir où se situait la limite. Et la limite était là (rires). Non, j’ai essayé de forcer un peu plus car c’était le dernier tour, mais j’ai vu qu’il était impossible de freiner (plus tard) dans ce virage. Et lors de la course, j’y freinais plus tôt, au cas où… »

Jorge Lorenzo: « tu pouvais faire pareil, pendant la course (rires) »

Marc Marquez: « (non) tu étais devant (rires) »

Est-ce un bon résultat, pour le championnat, ou n’est-ce pas suffisant?

Marc Marquez: « Pour moi, l’objectif était de gagner des courses. Je ne suis pas maître des autres résultats sur le podium, comme ici Jorge qui finit second et Valentino troisième. Mais ok, on était à 65, on est à 56, donc on est plus proche. Nous y croyons encore, mais pour être honnête, ce sera très difficile. Quoi qu’il en soit, mon objectif est de m’amuser sur la moto et de gagner des courses. Ici, nous avons été capables de gagner, maintenant on va aller à Brno et on verra. Si nous peinons durant le week-end et si nous ne sommes pas capables de remporter la course, on essaiera de finir sur le podium. Mais nous savons que les deux pilotes Yamaha ont une très bonne vitesse et si nous voulons les battre à chaque course, ou essayer d’être prêts à nous battre avec eux, on doit beaucoup travailler, en particulier sur quelques circuits. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de