Indianapolis, Valentino Rossi : et si seulement…



Hier, à Indianapolis, contre toute attente, il s’est avéré que Valentino Rossi avait le rythme qui lui avait fait défaut au cours des deux premières journées.

En difficulté les deux premiers jours, il osait à peine s’imaginer sur le podium et pourtant, hier, il aurait pu se battre avec Lorenzo et Marquez même si, comme il le déclarait en conférence de presse, (par respect, par stratégie ou par conviction ?) ils auraient probablement fini par le battre.

«Ce fut un week-end difficile et Marquez et Lorenzo étaient trop forts pour moi. Mais nous devons mieux travailler pendant les essais. Sincèrement, j’espérais moins souffrir lors des essais libres et des qualifications. Si j’avais pu m’élancer d’un peu plus près, même depuis la deuxième ligne, ça aurait été beaucoup plus simple. Je serais probablement resté avec Jorge et Marc, même si au final, ils m’auraient battu ».

Quoi qu’il en soit, vu les circonstances, Valentino Rossi a finalement réussi un bon résultat puisque certes, Marquez lui reprend neuf points mais au final reste loin tandis que Lorenzo ne lui en reprend que quatre.

En quelque sorte, en privant Lorenzo de la victoire, Marquez a été l’allié de Rossi. Mais même si hier, après course, cette idée le faisait sourire, l’Italien se méfie de l’Espagnol qui, à force de gagner, pourrait malgré tout redevenir un problème.

« Je sais que ça vous plaît de penser que Marquez a été mon allié, mais les choses sont un peu différentes (rires). Ici, pour mon classement, c’était mieux qu’il s’impose, mais dans le futur, qui sait… A la longue, ça pourrait s’avérer être un problème et il pourrait me prendre des points importants ».   

Quoi qu’il en soit, l’Italien a une fois de plus redressé la situation en fin de weekend pour révélerer une compétitivité à laquelle personne ne s’attendait.

« Nous avons réussi à améliorer la moto, même ce matin au warm-up et je suis parti en sachant que je pouvais avoir un bon rythme. Et puis, dans la bagarre avec Pedrosa, j’ai pensé que ces trois points serraient plus utiles pour moi que pour lui. C’était une course très fatigante du point de vue physique et dans les derniers tours les pneus étaient à l’agonie ».

Il sera donc important pour lui de redresser la barre lors des essais des prochaines échéances qui seront certainement autant de juges de paix sur des circuits où il ne part pas favori.

« C’est un mois d’août très difficile. Brno, sur le papier, ne devrait pas être mauvais, nous devrions être plus proches des Honda, mais Lorenzo et Pedrosa y sont très forts. Ensuite, il y a Silverstone, où j’ai vu Jorge réaliser des choses incroyables. Il faudra tenir le coup ».

Et Brno, c’est déjà la semaine prochaine !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires