[CP] Aegerter s’est battu pour la victoire, Mulhauser marque son premier point !



C’est fait: pour la première fois depuis le début de l’aventure de la « dream team » suisse de la moto, les trois pilotes de Frédéric Corminboeuf sont entrés dans les points.

L’exploit a été signé dans la soirée, à Indianapolis, au terme d’une course très spectaculaire, peut-être la plus belle que nous ayons vu depuis le début de la saison. Cette course? Elle a permis à Dominique Aegerter (Technomag Racing Interwetten) de jouer la victoire jusqu’à deux tours de la fin, lorsqu’il a perdu le contact après une attaque musclée du leader du mondial, Johann Zarco; Domi termine quatrième et il a prouvé à tous qu’il n’avait pas dit son dernier mot en cette seconde partie de championnat.

Thomas Lüthi (Derendinger Racing Interwetten) a lui perdu toutes ses chances de podium dans les deux premiers tours, avant de réussir un retour impressionnant en seconde partie de course. Enfin, Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten) a impressionné son équipe. Par sa régularité – jusqu’à 8 tours de la fin, lorsqu’il a perdu un gros morceau de son pneu arrière – et surtout par la qualité de ses chronos. De quoi laisser un large sourire sur le visage du boss: « Excellente course de Dominique, avec juste cette petite frustration d’avoir manqué le podium. Il a répondu coups sur coups à toutes les attaques, on l’a vu longuement en tête de la course, avant qu’il ne perde le contact sur la dernière tentative, musclée, de Zarco. Dommage, car le podium était pour lui aujourd’hui. Tom a malheureusement été un peu trop tendre au début de la course, avant de revenir très fort sur la fin; on a même cru qu’il allait pouvoir faire la jonction avec le groupe des cinq, lorsque Lowes est tombé devant lui et qu’il a dû freiner pour éviter la catastrophe. Aujourd’hui, nous avions les moyens de mettre nos deux gars sur le podium. Je sens que ce n’est que partie remise. Et que dire de Robin? Il a été tout simplement exceptionnel, en roulant une bonne partie de la course dans les mêmes chronos que ses deux équipiers; ce premier point mondial, après lequel il courait depuis si longtemps, est entièrement mérité, quand on sait qu’il a fini la course avec un pneu arrière totalement détruit. La seconde partie de saison commence parfaitement et je me réjouis déjà beaucoup de Brno, la semaine prochaine. »

Ils ont dit…

Dominique Aegerter (Technomag Racing Interwetten, 4e): « Sur l’attaque de Zarco, à deux tours de la fin, j’ai perdu trois places et quelques dixièmes. Impossible, ensuite, de revenir. C’est dur de terminer quatrième une telle course, après en avoir été l’animateur. Après les quelques gouttes de pluie tombées avant le départ, la décision a été assez difficile, mais nous avons pris la bonne. La piste était encore humide en début de course, mais j’ai pu d’emblée adopter un bon rythme. Je suis déçu d’avoir raté ce podium, mais la course est ainsi faite: j’aime me battre, ce fut un GP musclé, mais ce fut formidable de se retrouver dans un tel groupe, à jouer la victoire. Ce week-end, le team a fait un formidable travail pour me fournir en course une Kalex parfaite. Indianapolis est un circuit que j’adore, c’est vrai et j’attends maintenant avec impatience Brno, pour confirmer. »

Thomas Lüthi (Derendinger Racing Interwetten, 6e): « Même s’il n’y avait pas d’hésitation à avoir sur le choix des pneumatiques – il a plu quelques gouttes avant la course – j’ai été un peu trop sage dans les deux premiers tours; je n’ai pas réussi à trouver directement le bon feeling, au contraire de Dominique, à qui j’adresse un immense coup de chapeau. J’ai attendu, peut-être un peu trop. Après, je me suis rappelé que la course était longue et je suis revenu peu à peu; je me sentais très bien sur ma moto. Quand j’ai recollé au groupe, j’ai alors constaté qu’à l’accélération, je n’arrivais pas à être aussi efficace que Rabat et consorts. Puis, tout s’est précipité à cinq tours de la fin: je me suis retrouvé avec un point mort, Lowes en a profité pour me repasser, avant qu’il ne tombe à l’entrée de la ligne droite. J’ai dû beaucoup freiner, car j’ai immédiatement compris que sa moto allait traverser la piste devant moi; j’ai évité la catastrophe mais, cette fois, l’écart avec le podium était devenu trop important. Enfin, une telle course, à un tel niveau, sur ce circuit d’Indianapolis, c’est une très bonne reprise après les vacances et je me réjouis énormément de Brno, la semaine prochaine, l’un des circuits que je préfère. »

Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten, 15e): « On a, très rapidement, fait le bon choix de partir en slicks. Après un très bon départ, je me suis retrouvé dans le top 20, en bagarre d’abord avec Randy Krummenacher, que j’ai pu passer. J’ai pris ensuite la tête du groupe et nous sommes revenus sur Schrötter et West lorsque, à huit tours de la fin, j’ai commencé à sentir de sérieuses vibrations à l’arrière. Je ne savais pas du tout de quoi il pouvait s’agir, j’ai même hésité à revenir à mon stand, parce que je n’avais pas envie que mon pneu éclate en pleine ligne droite, lorsque j’ai compris que le souci était particulièrement important sur le flanc gauche; comme je m’étais alors ménagé une avance de 20 secondes sur mon suivant, j’ai assuré pendant les derniers tours et j’ai eu ma récompense, puisqu’un concurrent est tombé dans l’ultime ronde, m’offrant ainsi mon premier point. » 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires