Brno, conférence de presse pré-évènement: Jorge Lorenzo



Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow et Karel Abraham étaient présents à la conférence de presse pré-évènement du Grand Prix de la République tchèque à Brno.

Voici la traduction de l’intégralité des propos de Jorge Lorenzo.

Jorge, vous avez de beaux souvenirs sur ce circuit, un superbe circuit réellement fait pour la moto.

On arrive à Brno après un bon résultat à Indianapolis et plus qu’un bon résultat, une bonne course. J’ai disputé une course très intense et régulière. J’ai pu me battre avec Marc pour la victoire car mon rythme était très bon. Ici, on arrive sur un circuit qui, dans le passé, a été bon pour mon pilotage. Mais vous savez, le matin, quand vous arrivez, vous ne savez jamais quel problème vous pouvez rencontrer. Donc, je serai content de débuter la première session demain pour voir où nous en sommes.

Vous avez de bons souvenirs ici mais les deux dernières saisons, c’est Honda qui a dominé à Brno.

En effet. En 2013, après mon crash en Allemagne, je n’étais pas au top physiquement. Ma clavicule était dans un meilleur état qu’à Indy mais pas encore au top. Je n’avais pas été en mesure de pousser toute la course. J’avais fini troisième au terme d’une belle bagarre avec Marc et Dani. La saison dernière, j’ai terminé second après avoir essayé de battre Dani pendant toute la course. Cette année, notre moto peut nous permettre de garder le rythme pendant toute la course. Du coup, j’espère être fort pendant tout le weekend pour pouvoir pousser jusqu’au dernier tour.

Vous n’avez plus que neuf points de retard au Championnat. Vous vous rapprochez et à Indy, vous avez été proche d’être encore bien plus près mais tout change très vite dans ce championnat.  

En effet, j’ai été proche de me rapprocher à un petit point de Valentino mais voilà, il a dépassé Pedrosa et j’ai été doublé par Marc. Au final, je n’ai repris que 4 points. C’est peu mais c’est mieux que d’en perdre 4. Nous sommes dans un championnat extrêmement compétitif et nous sommes prêts à donner le meilleur à chaque course.

Qu’est ce qui est le plus important pour le championnat, le plus de victoires possible ou le moins de chutes ?  

Si tu gagnes, tu ne fais pas d’erreurs donc je dirais gagner le plus possible et faire le moins d’erreur possible. Après, ce sera difficile de prétendre à la victoire chaque weekend car le niveau des pilotes du top est très similaire. C’est la même chose pour tous, on essaye de gagner quand on peut et quand on ne peut pas, on essaye de terminer sur le podium.

Lundi, vous testerez les pneus Michelin. Est-ce que ça vous enchante de tester ces pneus alors que vous êtes en pleine bagarre pour le titre ?

(Rires) Si ça m’enchante ? Regardez comment se sont terminés les deux derniers tests Michelin. On se bat pour le titre alors, non, on n’est pas super content mais c’est essentiel. Nous devons comprendre comment les pneus fonctionnent et nous devons donner les meilleures indications possibles aux ingénieurs pour améliorer leurs gommes. Mais c’est clair qu’on sera plus que prudent.     

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de