[CP] Lüthi (2e) impressionne à Brno



Cinq jours après le GP d’Indianapolis Moto2 qui avait permis à la « dream team » suisse de placer ses trois pilotes dans les points, la caravane du championnat du monde a planté son chapiteau à Brno, en République Tchèque, où règne une chaleur étouffante. A son avantage dès la première séance d’essais libres, brillant deuxième de la seconde, Thomas Lüthi (Derendinger Racing Interwetten) s’est affirmé d’entrée comme l’un des prétendants à la victoire, sur ce circuit qu’il adore. Extraordinaire quatrième du GP d’Indianapolis, Dominique Aegerter (Technomag Racing Interwetten) entre lui aussi dans le top 10 (9e temps) provisoire, alors que Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten) a confirmé qu’il avait désormais passé un cap. De quoi réjouir le patron de CGBM Evolution, la société propriétaire des deux teams, Frédéric Corminboeuf: « Une mention pour le travail de Robin, qui a longtemps figuré dans le top quinze cet après-midi et qui confirme ainsi ses progrès; il a d’ores et déjà un très bon rythme et je suis persuadé qu’il peut réussir un joli coup, samedi, lors des qualifications. Tom, c’est Tom: sérieux, solide, fort, une journée très positive; à Indianapolis, Lüthi avait la vitesse pour jouer la gagne. Malheureusement, les éléments n’ont pas été avec lui, avec la chute d’un adversaire alors qu’il revenait sur la tête de la course. Dominique est un peu plus en retrait, à 9 dixièmes de la pole. Nous devons encore travailler pour lui offrir une meilleure moto samedi. Et on connaît son caractère en course, il répondra présent dimanche! »

Il a dit…

Thomas Lüthi (Derendinger Racing Interwetten, 2e): « La chaleur est vraiment impressionnante et tout le monde a déjà compris que la course pourrait bien se jouer dans la gestion des pneumatiques. Ma journée a bien commencé. J’imaginais alors que ça n’irait pas plus vite cet après-midi, en raison de l’augmentation de la température, mais c’est bien le contraire qui s’est passé. Le problème, c’est qu’après cinq ou six tours, le pneu arrière perd d’un seul coup son adhérence. La piste est grasse, on en a eu la preuve avec le nombre de chutes survenues en MotoGP. Mais on est tous à la même enseigne. Samedi, je vais continuer de travailler lors de la troisième séance d’essais libres pour préparer la course; je ne crois pas qu’il vaille la peine de faire un réglage spécial « qualification », ce sera beaucoup plus important d’avoir quelque chose de solide pour dimanche. » 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments