Brno, conférence de presse post-course, Jorge Lorenzo : "Avec Vale, on commence un nouveau championnat à zéro"



Jorge Lorenzo, Marc Marquez et Valentino Rossi étaient présents à la conférence de presse post-course à Brno.

Voici la traduction exhaustive des réponses du vainqueur. Vous y noterez la petite pique sur son coéquipier à la fin…

 

 

 

Votre plan était d’être premier au premier virage puis d’accélérer pour prendre le large…

Jorge Lorenzo: « Vous savez, durant tout le week-end, depuis vendredi, j’ai eu un très bon set-up de base, j’ai piloté très fort, nous avons terminé presque toutes les séances  en première position, donc cela vous procure un peu plus de motivation. Donc, peu à peu, séance après séance, on a commencé à améliorer la moto et on a eu la pole position. Assurément, quand je fais la pole position, je fais normalement une bonne course.
Au départ, probablement que la piste était un peu plus chaude et cela m’a un peu inquiété car nous avions choisi les deux pneus en Medium. Cela a été un peu plus difficile de garder l’allure des essais avec le réservoir plein d’autant qu’après la course des Moto2, la piste était un peu glissante. Je m’attendais donc à être un peu plus rapide et Marc m’a suivi pendant 5 ou 6 tours. Mais quand le réservoir à commencé à s’alléger, j’ai commencé à freiner plus tard et à rentrer plus vite dans les virages, et je pense que ça a été la clé de la course car j’ai pris un deux dixième alors que Marc glissait probablement un peu plus et ralentissait un peu son allure. Et quand j’ai vu 0.6 ou une seconde, j’ai eu une grande respiration et j’ai pu mieux piloter, avec moins d’erreurs, et augmenter cet écart. »

Vous prenez la tête du championnat…

Jorge Lorenzo: « Oui, c’est une victoire très importante. Je le savais avant la course. Donc j’avais un peu plus de pression car je savais intérieurement que c’était une occasion de gagner la course et de rattraper plus de points qu’à Indy sur Valentino. Je m’attendais à ce que Marc reste avec moi jusqu’à la fin mais, heureusement pour moi, sur cette piste, il n’a pas pu me suivre ou garder le même rythme comme à Indy. C’était donc une chance aujourd’hui, que je puisse conserver mon rythme contrairement à mes rivaux.  Ce ne sont pas seulement les points récupérés sur Vale, mais aussi sur Marc que je pense continuer à être un des favoris pour le championnat. Mais bien sûr, après cette course ses possibilités se sont un peu réduites car il  ya une course de moins. Evidement, il forcera jusqu’à la fin, sur tous les circuits, donc on doit y faire attention. Avec Vale, on entame maintenant à zéro un nouveau championnat ensemble et on verra ce qui se passera lors des prochaines courses. »

La proche manche est à Silverstone, circuit que vous aimez…

Jorge Lorenzo: « Vous savez, aujourd’hui, il aurait pu pleuvoir et la course aurait pu être bouleversée. Heureusement, on a eu une course sur le sec et j’ai pu avoir ce rythme tout le week-end et gagner la course, mais s’il y a un circuit ou un pays où il peut pleuvoir, c’est en Angleterre. A tous les coups, on aura de la pluie durant certaines séances et peut-être que la course sera sous la pluie, donc attendons de connaître les conditions. Si le week-end est sec, historiquement, le circuit convient bien aux Yamaha et à mon style de pilotage. Aujourd’hui, je dois donc être heureux de diriger le championnat MotoGP avec Valentino car cela fait deux ans que je ne le dirige pas, donc pour moi, c’est un grand jour. »

Vous n’avez pas dirigé le championnat depuis le Qatar 2013. Combien est-ce important pour vous et combien est-ce important de perdre ce leadership pour Vale?

Jorge Lorenzo: « Comme je l’ai dit avant, c’est très important pour moi car j’avais jusqu’à 29 points de retard au championnat. Peu à peu, en gagnant 4 courses de suite, et spécialement après les deux j’ai pu rattrapé beaucoup de points. La différence avec Vale cette année, c’est qu’il a montré un niveau incroyable de régularité. Cela veut dire que même si gagne 4 ou 5 courses, si je ne peux pas rester sur le podium, ça va être difficile de me battre avec lui. Donc à partir de moment jusqu’à la dernière course à Valence, mon objectif est de rester sur le podium, de gagner quand je peux et de finir 2ème ou 3ème quand ce n’est pas possible. Comme ça, je pense que je peux lutter pour le championnat jusqu’à Valence ou, qui sait, peut-être avant. »

Il reste 7 courses et vous avez le même nombre de points que Vale; quelles sont vos points forts pour vous battre contre lui?

Jorge Lorenzo: « Je pense que nous avons un pilotage très similaire. Nous sommes très fluides, nous conservons une grande vitesse de passage, nous sommes très réguliers durant la course, nous ne faisons pas beaucoup d’erreurs, donc nous pilotages sont très similaires. Peut-être qu’il freine plus fort et utilise des réglages différents. Je dois toujours freiner plus tard et plus fort, et à cause de cela, il a un avantage en bagarre. Mais si je me sens bien sur la moto, j’ai plus de vitesse de passage, je peux être très rapide et surtout très régulier dans mes chronos. Cela dépend de la piste, cela dépend comment je me sens. Voilà ce que peuvent être les différences lors des prochaines courses. »

Quelle est la piste que vous craignez le plus d’ici la fin de saison?

Jorge Lorenzo: « Je ne sais pas. Peut-être Misano car Vale y roule chaque semaine, donc évidemment, il y connaît le dernier gravier sur la piste (sourire, mais petite pique néanmoins lancée. Voir ici). » 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de