Alex Rins : "Aujourd'hui, je ne suis pas prêt à monter en MotoGP" !



Alex Rins, l’étoile montante du Moto2, s’est fait opéré du syndrome des loges juste après le Grand Prix de République tchèque. 

Il a profité de sa convalescence pour accorder une interview au site Motociclismo.es dans laquelle il fait preuve à la fois d’honnêteté et de lucidité, malgré l’œil attentif que lui porte Yamaha.

Extraits…

Comment évalues-tu la première partie de l’année ?

Alex Rins: « Il y a eu de tout. Des bons moments et d’autres plus compliqués, mais c’est ce qui se passe maintenant. C’est ma première année, et je suis ici pour apprendre et pour commettre des fautes. Mais, en général, je suis très content de l’évolution que j’ai eu. »

Tes objectifs en 2014 et en 2015 ont-ils beaucoup changé?

Alex Rins: « Cette saison, personne n’exige des résultats de ma part, ce qui me retire un peu de pression et me permet d’être plus relâché. Mais cela aussi va dans le même sens. Mon objectif depuis le principe était d’être le rookie de l’année, mais je regarde déjà plus loin. Après m’être battu avec les meilleurs pilotes de la catégorie et après avoir été devant: pourquoi ne pas aspirer à être champion du monde ? »

En voyant le box dans lequel tu es et qui tu as remplacé (Maverick Vinales): te vois-tu en MotoGP en 2016 ?

Alex Rins: « Je suis conscient de là où je suis et qui était ici l’année passée. Pour Maverick, les choses vont très bien et je mentirais si je disais que je ne me suis pas posé la question du passage en MotoGP. L’objectif de n’importe quel pilote qui est ici est d’arriver à se battre avec les meilleurs pilotes du monde et sur les meilleures motos. Mais il faut être réalistes au jour d’aujourd’hui, je ne suis pas préparé pour monter. »

Mais ton nom est sur la liste d’une marque importante …

Alex Rins: « Je suis très jeune et je manque beaucoup d’expérience. Si d’ici à la fin d’une année, je gagnais toutes les courses, alors oui, on pourrait se le demander, mais je ne m’obsède pas pour rien. Une Moto2 est plus proche d’une MotoGP qu’une Moto3, ainsi que c’est le meilleur banc d’essais pour y arriver. Quand je suis dans un Grand Prix, ma tête est uniquement dans la course, mais j’arrive à la maison et, oui, j’ai lu des choses comme quoi Honda et Yamaha s’intéressent à moi, mais je ne suis pas obsédé par cela. »

Puisque tu les mentionnes: quelle moto s’adapterait mieux à ton style, la Honda ou la Yamaha ?

Alex Rins: « En vérité, je ne le sais pas, mais bon, j’ai déjà assez de problèmes pour comprendre la Kalex, plutôt que de me demander quelle MotoGP s’adapterait à mon style. »

Un circuit que tu aimes particulièrement, d’ici à la fin de l’année ?

Alex Rins: « Il y a quelques circuits qui me plaisent beaucoup. Peut-être Misano, qui convient très bien à mon style et MotorLand Aragon à cause de la motivation de courir à domicile. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments