Bradley Smith : "J'ai été le plus diplomatique possible" !



En doublant Valentino Rossi à l’accélération du départ du Grand Prix de la République tchèque, alors que ce dernier avait eu le meilleur temps de réaction de la première ligne, Bradley Smith a clairement symbolisé à quel point il était dans les starting blocks, aussi bien au guidon de sa M1 noire et verte sur la piste que pour renouveler son contrat chez Tech3 sur le papier.

Le pilote d’Oxford aborde donc son Grand Prix à domicile avec un certain mélange d’impatience et de pression, malgré sa 5ème place au championnat…

Son blog prend dès lors, l’allure d’une lettre explicative (justificative?), ce qui nous permet de comprendre que tout ce qu’il souhaitait, c’était être traité à égalité avec son coéquipier. Merci Mister Smith, vous le méritez !

Bradley Smith: « J’essaye d’aborder le Grand Prix britannique à Silverstone comme une autre course mais c’est très difficile. Il y a tant de fierté personnelle à faire votre course à domicile, d’autant plus que le circuit est seulement à 30 minutes de ma maison à Oxford. J’estime aussi que j’ai comme une affaire inachevée là-bas, puisque j’y ai été privé d’une arrivée dans les six premiers. Je suis dans une position très différente de celle qui était la mienne l’année dernière. Je suis impatient de découvrir quels pneus Bridgestone va apporter; c’est certainement un type de circuit pour les Yamaha et gardons les doigts croisés pour avoir un week-end sec. Les pilotes britanniques semblent bénéficier d’un bonus s’il pleut, en particulier par rapport aux Italiens et aux Espagnols.

Silverstone me dit que les ventes de billet sont très bonnes et elles devraient l’être. Valentino et Jorge arrivent à égalité de points dans leur lutte pour le titre Mondial; Marc est en train de remonter tandis que Ducati est dans le coup. Ce n’est plus une course où vous savez ce qui va arriver. Je suis le meilleur pilote satellite et Danny Kent a une grande chance de gagner le Championnat du monde Moto3; cela ne pouvait pas être beaucoup mieux.

Silverstone est la  deadline pour décider de mon avenir en MotoGP. Peut-être j’ai été un peu trop bavard à propos du manque d’avancement, à la conférence de presse d’Indianapolis mais j’ai pensé que j’avais besoin que ma voix soit entendue et que certaines choses soient dites. J’ai juste voulu que les personnes commencent à prêter attention au fait que je sois le premier pilote satellite et que j’ai battu mon coéquipier Pol, qui a signé un nouveau contrat à Indianapolis, après 9 des 11 Grand Prix disputés cette année. J’ai estimé que ce n’était pas une situation juste et je pense que le fait qu’il y ait eu du retard sur un nouveau contrat est parce que je veux être sur un pied d’égalité avec mon coéquipier, tant sur l’équipement que financièrement. Nous devons tous les deux commencer sur un même niveau parce que je crois que j’ai gagné le droit d’être dans cette situation. J’aime aller tête contre tête avec Pol et je veux le faire en 2016 pour de plus grandes et meilleures choses.

Ce n’était pas quelque chose que je voulais faire, mais acculez quelqu’un dans un coin quand il a le sentiment qu’il n’est pas entendu ou écouté, et il va se débattre. J’ai pensé avoir été le plus diplomatique possible que je pouvais être, puisque j’ai un énorme respect à la fois pour le team Monster Tech3 et pour Yamaha. Je leur dois la chance qu’ils m’ont donnée durant les trois dernières années, mais j’ai amélioré mon niveau de performance. Je suis confiant pour que toutes les questions soient résolues et que tout soit annoncé la semaine prochaine. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments