Filippo Preziosi : « une GP12 à un million d’euros ? Impossible ! »



Il y a quelques semaines, Carmelo Ezpeleta donnait la base des négociations qui se tiendront entre constructeurs d’une part et organisateurs d’autre part et qui concerneront la règlementation 2013.

Et nul doute que chez Ducati, Honda et Yamaha, on aura certainement dû s’étouffer lorsque le boss de la Dorna a annoncé qu’il voulait des motos à un million d’euros !   

Les réactions « touche pas à ma moto » ne se sont d’ailleurs pas faites attendre. Entre Nakajima qui annonce la mise en place d’une nouvelle électronique sur sa M1 et Nakamoto qui ne voit pas quel intérêt Honda pourrait trouver en participant à un championnat qui ne servirait plus de vitrine pour ses motos de série, c’est maintenant au tour de Ducati de poser ses questions.  

Filippo Preziosi : « Cette moto (la GP12), avec toute cette technologie, nous ne pouvons pas la louer à ce prix. C’est primordial d’être très clair sur ce que ce prix comprend.

Est-ce que ça signifie juste la moto ou la moto avec tous les moteurs ou bien encore, faut-il inclure toutes les pièces détachées pour l’entretien? Pour ces raisons, il faut être clair sur ce qu’on doit fournir pour 1 millions d’euros.

Il doit y avoir un compromis. L’idée d’un boîtier ECU (Engine control unit) unique est intéressante du point de vue des coûts et de l’équilibrage des performances entre les différentes motos. D’un autre côté, les constructeurs y perdraient beaucoup d’intérêt parce que toutes les stratégies développées en MotoGP sont disponibles pour les motos de série.

Nous essayons de faire un compromis entre le coût et l’intérêt du championnat. Ne pas avoir de limite de budget et être libre au niveau de l’électronique sont deux choses vraiment importantes, mais nous devons aussi garder les coûts sous contrôle. Quels que soient les choix que nous ferons, tout le monde devra accepter un compromis.

Notre idée est de garder notre produit à un certain niveau de sorte que nous sommes ouverts à la location de nos motos. Il est important de comprendre ce que les équipes satellites demandent. S’ils veulent une spécification usine, alors les coûts seront aussi d’usine. S’ils sont heureux avec un spécification différente et peut-être même avec la moto de la saison dernière, les prix pourraient être moins élevés ».

De lui à nous, je ne sais pas qui pourrait bien encore vouloir de la GP11! 

Stay tuned !

Source: MCN

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de