Silverstone, conférence de presse pré-GP : Jorge Lorenzo, particulièrement détendu.



Venant tout juste de s’emparer de la tête du championnat, à égalité de points avec Valentino Rossi, Jorge Lorenzo semble particulièrement détendu en abordant ce circuit de Silverstone qui lui a très souvent réussi.

Et, effectivement, une tendance positive, des pneus 2015 et une course attendue sur piste sèche font du pilote majorquin le grand favori de cette manche britannique…

5 victoires cette année, 3 victoires ici et égalité de points avec Valentino… 

Jorge Lorenzo: « Oui, c’est une bonne situation pour moi, pour Valentino et pour Yamaha. On a attendu quelques années pour avoir cette situation et maintenant, finalement, on a cet avantage qui nous procure une certaine tranquillité, mais pas trop car Marc est encore dans le championnat et je pense qu’il peut encore gagner quelques courses et rattraper des points. Donc on doit faire attention à lui, et en particulier essayer de forcer à chaque séance, à chaque course et d’engranger le maximum de points possibles. Jusqu’à présent, je suis très fier de ma récupération de points car en Argentine, j’avais 29 points de moins, et maintenant nous avons tout rattrapé. Oui, un nouveau championnat commence pour chacun de nous. »

Pensez-vous que la tendance est avec vous, à cause de votre mauvais départ puis de votre amélioration?

Jorge Lorenzo: « Non, pas particulièrement. Le fait que j’ai rattrapé des points n’implique pas nécessairement que je vais maintenant en marquer plus que Vale. Chaque course est différente, chaque année est différente, et le fait que j’ai gagné ici 3 fois ne veut pas dire que je vais être aussi rapide qu’avant. On doit travailler dès la première séance et être rapide dès la première séance, sinon ce sera plus compliqué. »

Vous aimez ce circuit… 

Jorge Lorenzo: « Oui. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Quand vous voyez le circuit et le tracé, il est compréhensible que cela puisse être bon pour mon pilotage car il y a beaucoup de chicanes et c’est une piste très fluide. Mais, pour être honnête, depuis la première fois que je suis venu ici, quand c’était une nouvelle piste pour tout le monde, je m’y suis senti bien, particulièrement en course, j’avais le plus gros avantages en secondes de toute la saison, quand j’ai gagné mon premier titre mondial. J’ai gagné à nouveau en 2013 et l’année dernière, j’ai fini second, donc oui, je me suis toujours senti bien ici. »   

Vous et Vale, il y a eu des hauts et des bas, mais maintenant vous êtes au top…

Jorge Lorenzo: « Oui, la situation antécédente est passée et maintenant  notre relation est bonne, elle est correcte. Nous voulons tous les deux que notre moto la meilleure possible, mais vous savez, nous luttons tous les deux pour une chose très importante, et si sur la piste, il  ya une espèce d’action stressante ou…  je ne sais pas  comment l’expliquer…. un risque de collision, alors probablement que la relation pourra changer, mais pour le moment ce n’est pas arrivé et nous sommes tous les deux prêts à nous battre et à donner le maximum de ce qu’on a dans notre […]. »

Comme vous le savez, Danny Kent a la possibilité d’aller en Moto2 ou en MotoGP l’année prochaine. Que lui recommandez vous?

Jorge Lorenzo : « oui, on en parlé un peu hier. C’est une décision très importante car elle conditionne votre carrière pour les années suivantes. Cela dépend de beaucoup de choses , des offres que vous avez, et en particulier de la moto. Il est très important d’arriver avec la bonne moto et le bon team. Il a une expérience en Moto2, mais c’était il  ya deux ans et ce n’est plus la même chose cette année. Donc je ne sais pas. Je luis souhaite bonne chance et qu’il décide du meilleur pour lui. »

Pensez-vous qu’une météo  froide vous avantage par rapport à la Honda?

Jorge Lorenzo: « C’était certainement le cas il y a quelques années. Maintenant, ça dépend de la piste, ça dépend du tarmac. Mais je pense, un peu moins. Heureusement, on ne dépend plus tellement d’une piste très froide ou très chaude pour faire une bonne performance. »

Quelle est votre réaction à la mort de Joan Garriga (pilote espagnol dans les années 1984/1993 auteur de 3 victoires en 250cc) dans un accident de moto?

Jorge Lorenzo: « C’est une très triste nouvelle pour tout ceux qui le connaissait personnellement. Ce n’était pas mon cas mais j’ai entendu beaucoup d’histoires, en particulier de mon père qui était un fan de ses courses. Je ne le savais pas, vous me l’apprenez. C’est très triste car c’était un des pilotes mythiques dans l’histoire de la compétition espagnole. »

Est-ce mieux de lutter avec un pilote qui a la même moto que vous?

Jorge Lorenzo: « Oui, je le pense. Car tout ne dépend que de vous. Pas seulement de vous, car vous pouvez avoir de la chance ou de la malchance, mais particulièrement de vous. Si vous êtes meilleur que votre rival, vous pouvez gagner le championnat, grâce à votre niveau, et pas grâce à la moto. » 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments