Espargaro sur l’accrochage avec Lorenzo « je me suis sacrifié »



Dimanche, à Silverstone, Jorge Lorenzo n’a pas été à la fête. Quatrième d’une course compliquée par une pluie incessante, la situation aurait pu être bien pire pour l’Espagnol puisqu’après X tours,  il était accroché par Pol Espargaro.

Après la course, le pilote Yamaha revenait sur cet accrochage en estimant que « Cela aurait pu être bien pire parce que, quand j’étais troisième, Pol Espargaro est entré dans la chicane très vite à l’intérieur. Difficile de comprendre son mouvement. En particulier parce que nous sommes coéquipiers de la même usine. Je ne sais pas comment j’ai évité un accident, c’était presque un miracle, parce que je pensais que j’allais chuter, un highside, et pouvais me casser une clavicule ou me faire une quelconque blessure. »

Interrogé lui aussi à ce sujet, Pol Espargaro avait une vision un peu différente de celle du pilote factory car selon lui, c’est ce dernier qui a brusquement fermé la porte à l’intérieur et ne lui laissant d’autre choix que celui de se sacrifier.

« Je suis plus ou moins heureux de la façon dont le weekend s’est déroulé, mais d’un autre côté, je suis aussi un  peu en colère. Content parce que j’étais assez rapide et que mon rythme sur la pluie était assez bon et que j’étais assez à l’aise derrière Jorge.

Alors je essayé de le dépasser, nous avons eu un contact et j’ai perdu beaucoup de temps. La vérité est que je me sentais un peu stupide quand la course s’est terminée. Jorge était un peu lent à ce moment-là et ceux de devant s’échappait. Je l’ai rattrapé en peu de temps après la chute de Miller et de Crutchlow.

Mais bon, devant c’était Jorge, le pilote officiel de l’usine et qui joue également le Championnat J’ai essayé d’être très prudent. Je trouvé le meilleur moment pour le dépasser et j’ai plongé à l’intérieur, car la porte était ouverte, et je ne sais pas si on l’a vu mais, à ce moment, il a brusquement fermé la porte. J’aurais tout de même pu essayer mais je savais que c’était très risqué et connaissant la situation, j’ai décidé de me sacrifier et de me jeter par terre.

C’est un pilote Yamaha et il joue le championnat. Si cela avait été un autre pilote peut-être que j’y aurais été plus fort, mais j’ai freiné, relevé la moto et j’ai un peu  touché sa roue arrière. Ceci dit, je pense qu’il n’a perdu que quelques dixièmes. Moi, cependant, j’ai perdu quelques positions et cinq ou six secondes sur mon groupe. Et j’ai perdu l’occasion de réaliser une bonne course ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de