GP Catalunya : Marco Simoncelli menacé de mort!



Lors de la conférence de presse donnée après les qualifications du Grand Prix d’Estoril, Jorge Lorenzo s’en était pris à Marco Simoncelli en estimant que son pilotage, trop agressif à ses yeux, pouvait mettre en danger l’intégrité physique de ses adversaires.

Comme en écho à ces premières déclarations, le pilote italien s’est retrouvé impliqué dans l’accident de Dani Pedrosa lors duquel le pilote espagnol s’est fracturé la clavicule droite. Pénalisé par un ride-through, il nous semble que Simoncelli avait déjà été bien puni pour un incident que beaucoup ont qualifié, à juste titre selon nous, d’incident de course.

Mais, visiblement pas encore satisfaite, la commission de course a décidé de convoquer le pilote Gresini à l’occasion du Grand Prix de Catalogne.

Maintenant, Simoncelli vient de recevoir, via site internet, des menaces de mort !

Fausto Gresini, le team manager de Gresini a réagi à ce sujet sur automoto365.

Fausto Gresini : « Nous avons reçu des menaces de mort jeudi soir, par le biais de messages envoyés sur nos sites Internet. J’ai déposé une plainte internationale parce que la menace vient de l’Espagne. La procédure habituelle dans le cas de telles menaces a été enclenchée. Bien entendu, j’ai également averti Carmelo Ezpeleta. Lui aussi est choqué, mais il pense qu’il s’agit d’un mythomane. En tout cas, nous ne pouvons pas prendre de risques.

Chacun peut penser ce qu’il veut de l’accident, mais quand on arrive à de tels excès, on dépasse les bornes. La récente convocation de Simoncelli par la Direction de Course n’aide pas à calmer les esprits. Si je peux me permettre d’exprimer une opinion, elle arrive bien tard ».

Simoncelli a lui aussi réagi à propos de cet incident

Marco Simoncelli : « Durant ces deux semaines de pause, j’ai beaucoup pensé à la course du Mans. Je suis encore désolé de ce qui est arrivé à Dani et j’espère qu’il aura récupéré pour le week-end à venir. Je suis également désolé parce que Honda n’a pas pu placer ses quatre motos en tête du Grand Prix de France. Bref, j’ai réfléchi et j’ai compris où est mon erreur. A l’avenir, j’essaierai de mieux évaluer la situation et de me montrer plus prudent. Je sais qu’à Barcelone je ne serai probablement pas accueilli par une standing ovation, mais si je suis critiqué, j’espère que ce sera de manière civile et pas comme cela arrive dans certains autres sports. En tout cas, j’aimerais oublier les polémiques, monter en selle et commencer à travailler pour la course, durant laquelle je suis certain que mon team et moi-même pouvons viser haut. »

Le mal qui gangrène le football serait-il en train de gagner le MotoGP ? C’est en tout cas des débordements dont on se passerait bien dans ce sport qui a toujours été marqué par le respect pilote – public…Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Ou sur Twitter

Pour MotoSpeedRace Magazine

Grégory Hellinx

Source info, interview et traduction automoto365.

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de