Vous avez dit "problème"?



Avec les dernières générations de pneus, que ce soit chez Bridgestone ou chez Dunlop, on croyait le phénomène de « blistering » (décollement d’un morceau de gomme suite à un échauffement) renvoyé aux oubliettes…

Ce n’est visiblement pas encore complètement le cas, comme en témoigne cette photo du pneu arrière de Marcel Schrotter, surpris après la course; finir 17ème dans ces conditions est pour le moins à mettre à l’honneur du pilote allemand!

Pourtant les différentes techniques (MT, JLB, NTEC et JLT) utilisées par le manufacturier britannique, dont les pneus Moto2 sont fabriqués à Montluçon, minimisent ce genre de risques.
Mais à l’évidence, quelles que soient les précautions prises, et elles le sont, le pneu reste un objet toujours potentiellement surprenant, d’autant qu’aucun problème n’avait été signalé durant les essais, pourtant réalisés dans des conditions plus chaudes. Bref, des choses qui arrivent, heureusement rarement !

Coïncidence, lundi dernier, lors des essais à Misano, Dunlop avait apporté un nouveau pneu arrière extra-dur.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de