Dossier Grand Prix : à l'autre bout de la pyramide… (1ère partie)




Valentino Rossi, Marc Marquez et Jorge Lorenzo sont des noms qui font rêver tous les passionnés français de compétition de motos de vitesse. La France est également plutôt bien représentée dans ce domaine, avec Loris Baz et Mike di Meglio en MotoGP, Johann Zarco et Louis Rossi en Moto2, Fabio Quartararo, Alexis Masbou et Jules Danilo en Moto3.

Mais ces pilotes ne représentent qu’une partie de la vitesse française, même s’il s’agit de son élite,  le sommet de la pyramide, l’aboutissement d’années de sacrifices et d’efforts, aussi bien physiques et mentaux que financiers. C’est pourquoi, à l’occasion des trois journées de détection organisées par la Fédération Française de Motocyclisme sur le circuit Carole du 5 au 7 août 2015, nous nous sommes rendus sur place pour comprendre comment était gérée l’autre côté de la pyramide, sa base.
Précisions que ces journées étaient gratuites pour les licenciés FFM. 

A peine franchie l’entrée du circuit parisien, nous tombons sur un plateau qui n’est pas sans rappeler les opérations « préventions routières » organisées jadis dans les écoles: une piste symbolisée par des cônes, un moniteur et des bambins qui s’en donnent à cœur joie! Mais là, point de voitures à pédales ou de vélos à roulettes pour les enfants âgés de 6  à 8 ans, mais des Yamaha PW 50cc qui permettent déjà à certains de faire toucher le genou dans les courbes, sous le regard de parents forcément conquis par le talent de leur chérubin.

 

La journée s’est terminée par plusieurs tours du circuit, en file indienne derrière un moniteur, ce dont les enfants n’étaient pas peu fiers…Ces parents, nous avons voulu mieux les connaître et nous sommes allés leur poser quelques questions: font-ils eux-mêmes de la moto? Quelles sont les motivations qui les ont poussés à se rendre à cette opération gratuite? Envisagent-ils de laisser leur enfant accéder à la compétition? Sont-ils satisfaits de leur journée? Regardent-ils les Grands Prix et, si oui, leurs enfants connaissent-ils les noms de Rossi et Marquez?
Si les réponses aux trois premières questions sont variées, celles concernant les deux dernières sont unanimes: oui, ils sont pleinement satisfaits de cette expérience, et oui, ils regardent les Grands Prix ! Et leurs enfants aussi; nous l’avons vérifié par nous-mêmes…

Il est donc rassurant de voir que, malgré les effets de mode, l’attrait des appareils électroniques et la pression écologiste qui progresse, il existe toujours une catégorie de parents que la moto de vitesse, et l’école de la vie qu’elle représente,  intéresse suffisamment pour en autoriser ou favoriser la pratique à leur progéniture. D’ailleurs, s’il en fallait une preuve, comme dans toutes les autres catégories dont nous allons parler, le nombre de demandes d’inscriptions a largement dépassé les possibilités matérielles de ces journées d’initiation vitesse.

A titre d’information, pour les parents intéressés, voici les dates programmées cette fin d’année avec l’Ecole itinérante de Moto FFM : 

– Muret (31): 19 septembre (avec Mike Di Meglio)
– Le Creusot (71): 10-11 octobre
– Alès (30) : 17-18 octobre 

A suivre…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de