Aragon, conférence de presse pré-GP : Jorge Lorenzo !



Avec ses deux résultats décevants lors des deux derniers rendez-vous, Jorge Lorenzo n’a plus vraiment le choix, il doit passer à l’attaque.

Force est de reconnaître que l’Espagnol dispose de toutes les cartes dans son jeux puisque si la pluie ruinait ses espoirs à Silverstone et à Misano, c’est tout de même lui qui, sur le sec, semblait le mieux armé pour s’imposer.

MGP : Les deux dernières courses ont été compliquées pour vous, tout semble jouer contre vous, et particulièrement les conditions météo alors que vous avez été si bon sur le sec.

J.L. : En effet ! Lors des deux dernières courses, le dimanche matin j’ai été un peu surpris. Ce n’est pas que j’étais mécontent mais j’aurais préféré que le temps se soit maintenu avec des conditions sèches parce que je me sentais plus fort que jamais. J’avais le bon feeling et je m’attendais à me battre pour la victoire à Silverstone et à gagner à Misano. J’étais dans une position où j’aurais pu gagner certains points et au contraire, j’en ai perdu 23 sur les deux courses. J’ai été un peu malchanceux au niveau des conditions météo mais pas au niveau de la manière dont j’ai géré mes courses car là, j’aurais dû mes gérer un peu mieux. C’est de ma faut, ce n’est pas de la malchance.

MGP : En Aragon, si on regarde les records, la Honda semble vraiment très forte !

J.L. : Aragon n’est certainement pas un circuit pour la Yamaha. Historiquement et théoriquement, il ne l’a jamais été depuis 2010 jusqu’à la saison dernière. Mais l’année dernière, dans des conditions étranges, j’ai pu réussir à rester dans la course sur le sec et sur la pluie, j’avais été plus rapide que ce que je ne l’avais jamais été dans ces conditions. Normalement, ce n’est pas un circuit pour nous mais cette saison, je pense qu’avec les améliorations apportées à la moto, nous pourrons être plus compétitifs que dans le passé.

MGP : je suppose que dimanche, sur la grille, vous allez espérer qu’il n’y aura pas de pluie !

J.L. : Le truc, c’est que maintenant, on s’approche de l’hiver et qu’on a plus de chance d’avoir de la pluie. On n’a pas de contrôle là-dessus. On espère que ça n’arrivera pas mais si c’est le cas, on essayera de le gérer d’une meilleure façon que lors des deux dernières courses.           

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook  

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de