Aragon, Rossi : « Lorenzo est fantastique, proche de la perfection…ça va être dur »



Aujourd’hui, une chose est certaine, Valentino Rossi était déjà très heureux d’être à la conférence de presse car certes, il aurait peut-être pu terminer second, mais sans la chute de Marquez, il aurait aussi pu terminer quatrième.

En difficulté hier, l’Italien a su redresser la barre à temps pour redresser la situation mais n’a rien pu faire face à son équipier qui lui a repris 9 points.

Après une semaine de repos, il s’envolera donc pour la tournée asiatique avec trois courses en trois semaines.

On notera que la saison dernière, lui et Lorenzo avait récolté exactement le même nombre de points avec une victoire au Japon, une seconde place en Australie et une troisième place en Malaisie pour Lorenzo et une troisième place au Japon, une victoire en Australie et une seconde place en Malaisie pour Rossi.   

MGP : Aujourd’hui, vous avez manqué la seconde place mais vous êtes toujours devant au Championnat, ce qui est probablement le plus important ?

VR : Quand tu perds une bagarre comme celle qu’on s’est livrée avec Dani, tu as toujours un mauvais feeling mais quoi qu’il en soit, c’est un bon résultat et une bonne course pour moi aujourd’hui. Je me suis beaucoup amusé, spécialement parce que j’étais fort et rapide. J’ai su piloter la moto d’une bonne manière. C’est certainement la meilleure course de ma carrière en Aragon, qui a toujours été un circuit difficile pour moi. Je n’étais pas assez fort pour rester devant Dani mais j’avais un bon rythme alors j’ai essayé de rester avec lui. J’ai poussé très fort à la fin de la course et j’ai joué toutes mes cartes et même un peu plus, ce à quoi je ne m’attendais pas, mais ça n’a pas suffi. Dani était tout simplement plus fort que moi aujourd’hui. C’est dommage car 5 points, pour le Championnat, c’est important mais j’ai essayé et aujourd’hui, ce n’était pas suffisant.

MGP : les quatre dernières courses risquent donc d’être d’enfer ! Quel championnat !

VR : En effet ! La bagarre entre Jorge et moi cette année est très dure. C’est génial. Jorge est fantastique, il est proche de la perfection donc ça va être difficile ! Mais bon, nous sommes là, nous sommes compétitifs. Maintenant, nous allons rouler dans une autre partie du monde où il y a toujours quelque chose de spécial. J’aime tous les circuits qui arrivent et maintenant, on va prendre une semaine de repos et puis on partira et on verra ce qui se passera.

MGP : Hier, vous aviez dit que vous étiez en difficulté sur les freinages, pourtant, aujourd’hui, c’est un autre Valentino qu’on a vu sur les freinages. C’est notamment grâce à ces freinages que vous avez pu passer Dani et rester avec lui. Qu’avez-vous changé sur la moto ?             

VR : Hier, lors de la FP4, nous avons commis une erreur car jusque-là, nous avions été assez compétitifs. Nous avons perdu du temps mais heureusement, aujourd’hui, après le warm-up, nous avons décidé de changer une nouvelle fois le set-up parce que ce que nous venions d’essayer ne fonctionnait pas. Ce changement m’a donné la chance de pouvoir me battre avec Dani. Nous avons bien travaillé et nous avons trouvé la bonne balance pour la course. Nous avons disputé une bonne course mais malgré tout, j’ai perdu 9 points mais c’est comme ça, le championnat est difficile et nous devons faire mieux.

MGP : Vous avez dit que vous avez joué toutes vos cartes et même un peu plus, ce « plus » qu’est-ce que c’était ?

VR : La dernière chicane n’est pas un endroit pour attaquer mais je savais que si je le laissais sortir devant, je n’aurais plus aucune chance. J’ai essayé, c’est passé, j’y ai cru mais Dani est revenu. C’était une grande bataille, je suis content.

MGP : Vous vouliez vraiment cette seconde place et vous avez pris pas mal de risques. Dans le dernier tour, vous n’avez pas pensé au championnat ?

VR : J’ai livré cette bataille pour le Championnat parce que j’avais besoin de ces cinq points. Et puis j’avais confiance en Dani, je savais qu’on pouvait aller à la limite parce que c’était une bagarre dure mais fairplay. Pour moi, championnat ou pas, lorsque vous roulez et que vous avez l’opportunité d’essayer de gagner une place, vous devez le faire.         

MGP : Maintenant, vous avez 14 points d’avance, quelle sera votre approche pour les quatre courses qui arrivent ?

VR : Je n’en sais rien, on verra course après course. Mais l’approche, sera probablement la même que lors des 20 dernières années.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook  

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de