Aragon, conférence de presse post-course : Dani Pedrosa



Quand Valentino Rossi est revenu dans les échappements de la Honda de Dani Pedrosa lors de ce Grand Prix d’Aragon, bien peu de personnes auraient parié sur la capacité du pilote Repsol à contenir le leader du championnat du monde. 

Pourtant, « l’éternel second » a non seulement résisté à un Valentino Rossi sur-motivé, mais nous a offert en prime une des plus belle bagarre de la saison en catégorie MotoGP !

Nous vous proposons une traduction de l’intégralité de ses réponses en conférence de presse post-GP.

Dani, quelle course !

Dani Pedrosa: « Je suis vraiment heureux de ce résultat final et je pense qu’aujourd’hui était vraiment difficile au début, car j’ai perdu du terrain au départ. Je dirais que ça a été un tour de plus que prévu derrière la Ducati parce qu’il est vraiment dur de dépasser la Ducati car ils creusent l’écart en sortie de virage. C’est dur de les suivre et j’ai perdu un peu de temps là, puis j’ai vu la chute de Marc et j’ai pris mon temps dans les trois ou quatre premiers tours, et ensuite j’ai commencé à me sentir un peu plus à l’aise avec l’avant, donc j’ai commencé à prendre mon rythme mais Jorge était évidemment déjà parti. 
Mais Valentino est revenu fort de l’arrière, comme à chaque dimanche, et il est resté beaucoup de tours derrière;  je pouvais entendre son moteur tout le temps dans quelques virages car i létait très proche. Je ne savais pas vraiment où étaient ses points forts, mais je pouvais voir qu’il était prêt pour le combat. 
En réalité, il m’a attaqué alors qu’il restait beaucoup de tours à faire, cinq ou six tours. Je savais que je devais me battre avec lui et j’ai pu bien me défendre aujourd’hui car j’avais un bon contrôle de la moto, même si je n’étais pas le plus rapide. J’ai donc pu faire quelques changement de trajectoires et aussi le ré-attaquer quand il m’a passé; j’étais prêt à répondre. Il a essayé dans quelques endroits où je m’y attendais, car j’étais plus lent que lui, mais aussi J’étais plus fort à quelques points que lui mais il m’a aussi étonné parce qu’il a attaqué à certains endroits où je ne m’y attendais pas.
À la fin, j’ai vu le panneau Lap 1 et je me suis dit que je devais tenir le coup pour cette deuxième place parce qu’après tout ce combat pendant cinq ou six tours, il n’était plus bon maintenant de finir troisième. Dans le dernier tour, il y a eu quelques fortes de nous deux, mais finalement j’ai pu rester dans devant. Je suis heureux parce que cela a été un peu dur lors des dernières courses, mais aujourd’hui, bien que je ne sois pas le plus rapide, j’avais un bon feeling et j’ai beaucoup apprécié cette course. » 

Après cette année difficile, comment abordez-vous les 4 dernières course, après celle-ci?

Dani Pedrosa: « Nous savons que c’est dur  parce qu’ici nous nous étions attendus à avoir un peu un léger avantage à cause du circuit, mais nous avons pu voir que nous luttons plus que dans le passé, sur chaque tracé. Cela va être encore difficile mais nous devons être positifs et rester aussi forts que possible à chaque course. Et s’il y a une ouverture pour un podium ou une victoire, nous devons saisir la chance. »

Considérez-vous qu’il s’agit d’une des plus belles batailles de votre carrière?

Dani Pedrosa: « C’est sûr, c’est une des meilleures batailles à cause du pilote. Vous pouvez avoir des bagarres normales ave beaucoup de pilotes, comme j’ai eu dans le passé dans d’autres catégories, mais Valentino est le maître de ces situations; habituellement , il est très à l’aise et a tellement confiance dans ces moments, il peut beaucoup jouer avec la moto et changer de trajectoire, ou changer ses points de freinage et ses points de corde en virage. Donc, habituellement, il est vraiment à l’aise alors que c’est un de mes points fiables, donc je suis vraiment très heureux de cette conclusion aujourd’hui.    

Vous avez piloté avec force aujourd’hui. Peut-on dire que l’opération chirurgicale que vous avez eu précédemment est un succès total?

Dani Pedrosa: « Bien sûr, sur cette piste ,je n’ai pas de problème car il ya plus de virages à gauche, donc votre bras droit travaille moins qu’habituellement. Et quand vous n’avez plus de douleur, vos idées sont aussi plus claires; vous êtes plus concentré sur ce que vous faites, et moins sur ce que vous ressentez. Et donc vous pouvez davantage vous concentrer sur votre pilotage. »  

Dani, vous avez les meilleurs  messages sur votre panneau. Pouvez-vous les expliquer?

Dani Pedrosa: « Vous pensez que je peux lire les lettre pendant la course? C’est impossible! Je vous juste des choses mais je ne les comprends pas. Rien. (rires). »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de