Andrea Iannone a tout donné mais la Ducati a toujours ses limites



Qualifié en première ligne, Andrea Iannone a fait une course solide, malgré une épaule gauche encore un peu endolorie et une Ducati encore perfectible.

Tout cela est donc encourageant puisque le #29 n’a concédé que deux dépassements (un à Dani Pedrosa et un à Valentino Ross)i, et s’est même permis de suivre leur rythme durant une bonne partie de la course. Le tout, avec les mêmes pneus que la concurrence.

Au final, le pilote Ducati a franchi le drapeau à damiers en 4ème position, une place qu’il occupe également au championnat du monde, réduisant son écart sur Marc Marquez à 12 points.

 Andrea Iannone :« Je dirais que nous avons fait un bon travail d’équipe, nous avons été capables de mettre la moto au point après un vendredi compliqué. J’étais inquiet pour mon épaule avant le départ, mais les gars de la Clinica Mobile ont été bons et les antidouleurs m’ont aidé. Elle ne m’a pas trop pénalisé. Je n’ai pas senti la douleur. Tout au plus j’ai un peu souffert de fatigue musculaire dans la dernière partie de la course. Mais je me suis battu pour garder un rythme soutenu.

Dans les premiers tours, avec un réservoir plein, j’avais du mal sur les freinages, ce qui est habituellement un point où je peux être efficace. La situation s’est ensuite améliorée mais il m’a manqué deux ou trois dixièmes de rythme pour rester avec Rossi et Pedrosa.

En ligne droite, la Ducati est incroyable ! Le point où nous perdons le plus, c’est dans la seconde phase du virage, là où on commence à accélérer avec la moto encore couchée ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de