Marc Marquez va-t-il recevoir des "consignes de course"?



Marc Marquez va-t-il recevoir des « consignes de course » pour la fin de saison?

La question peut paraître incongrue puisque, habituellement, consignes de course il y a quand deux coéquipiers sont en lutte pour la victoire ou pour le titre, comme c’est le cas actuellement chez Yamaha.

Or, chez Honda, malheureusement pour eux, une telle situation n’est pas d’actualité.
Alors pourquoi évoquer cette possibilité?

Tout simplement parce, pour la 5ème fois de la saison (après l’Argentine, le Mugello, Barcelone et Silverstone), en Aragon Marc Marquez est parti à la faute. Par excès de précipitation diront certains. Par égocentrisme exacerbé diront d’autres. Par manque de chance diront ses fans…

Depuis le début de l’année, le discours du pilote Honda Repsol est pourtant clair, et tient en une seule phrase « je suis là pour gagner, finir deuxième ne m’intéresse pas ».
Sans doute une réminiscence de l’année passée où tout réussissait au jeune espagnol.

L’attitude est noble, certes, mais, depuis la progression des Yamaha en 2015, quelque peu comparable à celle de Don Quichotte de la Mancha. Car chez Honda, on fait les comptes et ces cinq « boulettes » associées à un Dani Pedrosa handicapé en début de saison mettent le team Repsol Honda en fâcheuse posture. En l’occurrence, en lutte seulement pour la seconde position (Yamaha Movistar est d’ors et déjà champion au classement des teams) et à portée immédiate des Ducati officielles qui sont revenues en Aragon à seulement 7 points du très fier team japonais. 

Or, au Japon, on ne plaisante pas avec l’honneur! Voir le team officiel du plus important constructeur mondial de motos se faire battre par le petit concurrent Yamaha n’est déjà certainement pas une partie de plaisir, mais envisager de se faire doubler par un constructeur européen, qui plus est si faible qu’on a bien voulu lui accorder quelques avantages, créerait un véritable tremblement de terre à Tokyo ou, du moins, dans le bureau de monsieur Shuhei Nakamoto. La version moderne du Seppuku n’est pas bien loin…

Alors va-t-on tenir à Marc Marquez un discours dont la substance serait en quelque sorte « bon, écoute Marc, tu es bien gentil avec tes histoires de victoires mais maintenant, il va falloir finir les courses, même 2ème, même 3ème et même 4ème! »?

Evidemment, chez Honda, on se targue de n’avoir jamais donné de consignes de course, et donc on n’en donnera officiellement pas.
Mais les comptes d’apothicaire vont-ils prendre le dessus sur la fougue, le panache, voire l’obstination; on devrait savoir si Marc Marquez a reçu un « petit conseil », juste en regardant les courses à venir…

Pour rappel, avec 12 chutes cette saison, Marc Marquez est seulement surpassé en ce domaine par Alex de Angelis en catégorie MotoGP (18 pour ce dernier) alors que Valentino Rossi n’en concède qu’une seule (due à l’huile de fourche de Pedrosa) et Jorge Lorenzo deux, durant les week-ends de Grand Prix.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de