Tests Michelin à Aragon : seul le pire transpire !



Aujourd’hui a eu lieu une journée d’essais Michelin supplémentaire à Aragon. 

Supplémentaire car elle n’était pas initialement au programme du manufacturier français mais a été rendue souhaitable à cause de la pluie qui a neutralisé la plupart des séances précédentes avec les pilotes titulaires.

Tous les pilotes usine et satellite y étaient conviés mais, comme d’habitude, cela se jouait à huis clos. Cela n’est d’ailleurs pas forcément un bon calcul car, au lieu de s’intéresser à la progression des pneus français en vue de la saison prochaine, ce qui serait le cas avec des journalistes présents et informés, les seuls faits qui réussissent à fuir du paddock sont les chutes, éléments à sensation par définition.

La presse italienne a été la première a effectivement reporter trois chutes sans gravité, concernant Valentino Rossi (coude droit griffé, voir photo), Bradley Smith et Danilo Petrucci, mais, nous l’avons déjà dit, cela fait partie du jeu; pour connaître où se situent les limite, il faut les dépasser !

Sans doute pour ne prendre aucun risque dans sa bataille pour le titre, Jorge Lorenzo n’a pas roulé, tandis qu’Esteve Rabat a effectué une dizaine de tours au guidon d’une Honda RC213V pour avoir un avant-goût de l’année prochaine.

Quand à Marc Marquez et Dani Pedrosa, Honda avait mis pas moins de 6 motos à leur disposition, ce qui est leur méthode habituelle pour définir dans quelle direction avancer pour la saison prochaine.

Evidemment, aucun chrono n’a été diffusé, mais Nicolas Goubert, le Directeur technique de la compétition Michelin, s’est exprimé sur MotoGP.com: « C’est une piste assez nouvelle pour nous. Elle est sur le calendrier depuis quelques années mais nous n’étions pas engagés dans le championnat lorsqu’elle était arrivée. Nous avons amené des choses que nous avions testées à Misano, la plupart des pneus utilisés aujourd’hui avaient déjà été essayés, hormis une nouvelle option pour l’avant et une gamme de trois différents pneus arrière. Nous essayons de couvrir différentes conditions et de trouver un bon compromis entre les performances et la régularité. Les profils sont maintenant plus ou moins fixés. Pour l’arrière il s’agit maintenant de choisir la gomme. Nous essayons différentes gommes pour nous adapter aux conditions et au tracé. En ce qui concerne l’avant, nous avions deux gommes utilisées sur différentes constructions et nous essayons encore d’améliorer ce pneu avant parce que nous avons encore quelques soucis et que nous devons continuer à progresser. » 

Photo : Gazetta.it et MotoGP.com

(Article mis à jour)

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de