Mercato : Jack Miller, retour vers le futur ?



Doté d’un contrat de trois avec le HRC, Jack Miller voit son avenir assuré à court terme. C’est un avantage pour lui mais ça l’est moins pour le HRC qui se doit de luit trouver une « famille d’accueil » quelque soit la conjoncture et les résultats du pilote australien.

Le team LCR Honda de Lucio Cecchinello ne prévoyant plus qu’une moto en 2016, pour Cal Crutchlow, on a longtemps cru que celui qui avait sauté l’étape de la Moto2 allait aboutir chez Aspar.
Mais, chez Aspar, on commence à parler de motos Ducati en remplacement des onéreuses productions de Tokyo. Un des éléments qui, entre parenthèses, pourrait (conditionnel) avoir été pris en compte par Johann Zarco pour rester en Moto2 la saison prochaine…

Plus de place chez LCR, plus de Honda chez Aspar, le choix était plus que limité et la solution consistait alors à intégrer aux forceps Jack Miller et une bonne partie de ses mécaniciens chez LCR, Cristian Gabarrini en tête (voir photo), dans le team Estrella 0.0 Galicia Marc VDS. Le tout avec le lubrifiant apporté par le HRC et la Dorna, pour oublier le contentieux qui avait opposé Michael Bartholemy et  Jack Miller quand ce dernier avait préféré aboutir chez Ajo- KTM que chez VDS en Moto3.

Jack Miller, actuel 3ème du championnat Open, sera donc le coéquipier d’Esteve Rabat qui vient de découvrir sa future moto lors des essais d’hier à Aragon.

Source : Speedweek

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de