Les carnets de Christophe Bourguignon : "nous ne pouvions pas nous louper!"



Après une journée presque off, nous avions eu droit à une journée bien remplie.

C’était notre dernier jour de test avant le premier Grand Prix et, en conséquence, nous ne pouvions pas nous louper.

Il nous restait encore quelques options à valider pour le Qatar. Deux types de géométrie, deux empattements différents, divers types de disques de frein carbone, des ressorts de fourche et la positon du centre de gravité.

En plus de ça, Bridgestone nous a demandé de tester deux nouveaux types de pneus avant.

Dès les premiers runs, on améliore la stabilité de la moto au freinage. Stefan est dans en bon rythme et on enchaine nos différents tests.

Dans le milieu de l’après-midi, il améliore ses chronos, sortie après sortie, et tourne en 40″0.

On finit notre « to do list » par une simulation de course.

Stefan est dans un bon rythme et est en moyenne seulement 1 seconde moins vite que Dani (Pedrosa) dans sa simulation.

On arrête nos tests vers 18h, satisfait du travail accompli, des performances de Stefan et impatient de nous retrouver au Qatar.

Notre amis Casey a de nouveau fait craquer un chrono et se sent en confiance, les Yamaha comme le premier jour sont là et les deux Ducati officielles ont elles aussi amélioré leurs chronos.

De son cote Randy mène la danse en CRT.

Il est 24h00 quand on rentre à l’hôtel, on a du préparer tout notre matériel et le mettre dans les flightcase pour le Qatar…

A bientôt

Christophe

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de