Cal Crutchlow et Andrea Dovizioso sont impatients d’être au Qatar



Cal Crutchlow a été une des belles confirmations de la présaison. Cinquième hier, le pilote Tech3 n’a jamais été aussi prêt du top 4 et c’est une source de confiance pour ce pilote qui, la saison dernière, a souvent manqué de régularité.

Pour Andrea Dovizioso, les tets à Jerez ont été un peu plus compliqués puisque la pluie et des douleurs à l’estomac ont ruiné ses deux premières journées. Qu’à cela ne tienne, l’italien a pu travailler dur hier et trouver des améliorations, sur son set-up, qui le mettent enconfiance avant d’entamer sa première ccourse au guidon de la Yamaha.    

Cal Crutchlow : « Je suis vraiment heureux de terminer ce test dans le top cinq et avec un très bon rythme, car nous avons travaillé très dur. Aujourd’hui, je n’ai utilisé que trois trains de pneus en 83 tours, mais j’ai été rapide et constant pendant toute la journée, ce qui démontre que nous avons une bonne endurance, que ce soit avec les pneus tendres ou avec les durs. Le nouveau set-up électronique nous a également bien aidés au niveau de l’accélération. C’était donc une journée très positive et productive après la pluie de samedi. La bonne chose est que nous savons que la moto fonctionne très bien sur une piste complètement différente. Les tests à Sepang étaient cruciaux, mais nous avions besoin de nous essayer sur un circuit complètement différent, comme ici à Jerez, pour comprendre si la moto dispose d’un bon niveau de base pour un petit circuit sinueux. Yamaha a fait un excellent travail parce que la YZR-M1 fonctionne très bien. Finir derrière Stoner, Lorenzo, Pedrosa et Spies est bon pour ma confiance. Evidemment, maintenant, je suis impatient d’être au Qatar. Je me sens prêt et bien mieux préparé que l’an dernier. » 

Andrea Dovizioso : « Je suis vraiment heureux du travail accompli aujourd’hui et je remercie mon équipe parce qu’ils ont travaillé incroyablement dur. Après avoir souffert de l’estomac le premier jour et la pluie de samedi, j’avais vraiment besoin d’accomplir autant de tours que possible pour comprendre le potentiel de la Yamaha sur une piste complètement différente de celle de Sepang. Nous avons fait du très bon travail pour améliorer la stabilité de la moto en sortie de virage et c’est très important sur un circuit stop and go comme celui de Jerez. Vous pouvez glisser et avoir beaucoup de wheelie sur la sortie, mais nous nous sommes beaucoup améliorés dans ce domaine. Je pense que j’aurais pu aller plus vite, mais je n’ai utilisé que le pneu tendre à l’arrière lors des 30 dernières minutes, alors je suis sûr qu’avec plus de temps, j’aurais pu être dans le top six. Maintenant, je suis impatient d’aller au Qatar et de vivre ma première course avec une Yamaha. Je suis convaincu que nous allons être rapides et compétitifs, mais les quatre pilotes au sommet de la feuille de temps sont vraiment forts. Ils sont toujours rapides, de sorte qu’il ne sera pas facile de rester avec eux. Mais je vais donner mon maximum pour commencer la nouvelle saison de la meilleure façon possible. » 

Rendez-vous donc le 8 avril, pour le premier Grand Prix de la saison…stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Photos : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store