Motegi, Moto3, FP2 : Antonelli garde l'avantage



Niccolo Antonelli s’est de nouveau montré le plus rapide lors de la 2ème séance d’essais libres du GP du Japon. Le pilote italien a de nouveau dominé Miguel Oliveira d’un souffle. Dani Kent, 7ème cet après-midi, a semble-t-il choisi de conserver un train de pneu neuf supplémentaire en vue de la journée de samedi…

Alors que la pluie est toujours attendue pour dimanche, le ciel reste immaculé en cet après-midi, sur un circuit de Motegi qui n’a reçu que quelques minimes aménagements; revêtement tout neuf pour le virage #9 et « ciment vert » à l’extérieur de certains vibreurs. Les points de comparaisons sont donc néanmoins possibles, du moins tant que la piste restera aussi sèche que l’année dernière, année dont nous reportons ci-dessous les indicateurs de comparaison les plus intéressants à garder en mémoire.

FP2 2014 (25°/37°) : Danny Kent en 1.57.317.

FP1 2014 (22°/30°) : Danny Kent en 1.57.611.

FP1 2015 (21°/26° ) : Niccolo Antonelli en 1.57.500

Record du circuit (19°/28°) : Danny Kent en 1.56.555 (Qualification 2014).

Course 2014 (19°/28°) : Marquez, Vazquez, Binder, Mc Phee, Miller, Kent, Fenati.

La 2ème séance d’essais libres du Grand Prix du Japon débute, pour les concurrents de la catégorie Moto3, avec des températures sensiblement plus élevées que dans la matinée avec 25° dans l’air et déjà plus de 40 pour la piste. Elle est d’ailleurs entamée avec un retard important pour Hiroki Ono, son équipe étant obligée de changer le moteur de sa machine suite à sa chute en FP1.

Au terme du premier quart de la séance, Niccolo Antonelli est de nouveau le plus rapide, même si les temps restent loin des références établies dans la matinée. L’italien devance un Livio Loi en jambe et qui profite d’un train de pneus neufs pour entamer cette 2ème séance de travail du bon pied. Moins de réussite en revanche pour Alexis Masbou, victime d’une dérobade de son train avant, le français chute sans gravité avant de repartir par ses propres moyens. Il occupait alors la 11ème place du classement et sera imité après 25 minutes de roulage par Karel Hanika qui explore à son tour les abords du circuits, revenant à son stand au guidon d’une KTM façon « Cafe Racer ». 

Les 10 dernières minutes s’annoncent et avec elles, pour tous, le besoin de savoir plus précisément quel est le potentiel de la machine. Cela se traduit par une chute spectaculaire pour Philipp Oettl, suivi de près par un averstissement pour Francesco Bagnaia. C’est le moment que choisit Miguel Olivieira pour s’attribuer le meilleur temps de cette séance. Le Portugais est le premier à repasser sous la minute 58 avec un premier chrono en 1’57 »907. Performance qu’il va améliorer à 2 reprises pour porter son effort jusqu’à 1’57 »629. Antonelli n’est qu’à quelques millièmes de seconde et Livio Loi, repoussé à une demi-seconde, occupe la 3ème place.

Alors que le drapeau à damier est agité sur la ligne de chronométrage, Antonelli parvient de nouveau à subtiliser le meilleur temps à Oliveira. Le pilote italien conclue avec un temps de 1’57’609. Oliveira doit se contenter de la 2ème place devant un autre italien, Enea Bastianini. Livio Loi finit 4ème zt Masbou achève mieux la journée avec le 6ème temps, juste devant Danny Kent. Fabio Quartararo a serré les dents pour obtenir la 17ème performance, devançant Jules Danilo 18ème.

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de