Motegi, Moto3, FP3 : Antonelli toujours au top



3 sur 3 pour Niccolo Antonelli qui aura conservé l’avantage sur chacune des séances d’essais libres du Grand Prix du Japon. Danny Kent achève la séance à plus d’une demi-seconde alors que Bastianini a chuté pour la 2ème fois depuis le début du week-end.

 

 

FP2 2015 (25°/41°) : Niccolo Antonelli en 1.57.609

FP1 2015 (21°/26° ) : Niccolo Antonelli en 1.57.500

Record du circuit (19°/28°) : Danny Kent en 1.56.555 (Qualification 2014).

Course 2014 (19°/28°) : Marquez, Vazquez, Binder, Mc Phee, Miller, Kent, Fenati.

 

Comme de coutume ce sont les concurrents de la catégorie Moto3 qui donnent le coup d’envoi de la 2ème journée du Grand Prix du Japon. Un peloton imposant de 36 machines quitte la voie des stands sous un ciel voilé mais dans des conditions assez similaires à celles de vendredi avec 20° dans l’air et 24° pour la piste.

Frustré d’avoir passé le plus clair de la 2ème séance à regarder ses camarades évoluer en attendant que l’on change son moteur lors de la FP2, Hiroki Ono domine le premier run avec un temps de 1’57″675. Le Japonais devance Miguel Oliveira, Niccolo Antonelli, Brad Binder et Livio Loi. Le Belge confirmant les belles performances de la veille (4ème au cumul des 2 premières séances).

Après une dizaine de minutes, on assiste à une salve de chutes. Les 2 coéquipiers du CIP sont victimes de high-side à quelques secondes d’intervale. Tatsuki Suzuki initiant le mouvement, Remy Gardner réalise une figure comparable. Dans la foulée, Karel Hanika part lui aussi à la faute. La liste des victimes s’allonge encore avec Jorge Martin mais tous les quatre se relèvent.

Après une vingtaine de minutes, une grosse partie du peloton repasse par les stands et alors qu’on attaque la 2ème moitié de la séance, Niccolo Antonelli réalise une amélioration substantielle en effectuant le tour le plus rapide depuis le début du week-end, le chrono affiche 1’57’110. L’Italien repousse l’ensemble de ses adversaires à plus d’une demi-seconde.

Les prétendants à la couronne s’illustrent : Danny Kent s’installe à la 4ème position, et Enea Bastianini fait encore mieux, avec la 3ème place. Les temps s’améliorent également pour John McPhee : 23ème la veille, l’Ecossais bondit à la 4ème position, exploitant probablement un train de pneus neufs.

On entre dans les 10 dernières minutes et Miguel Oliveira quitte le garage KTM avec une paire de neus médium neufs. Le vainqueur du GP d’Aragon en tire également profit en tournant en 1’56″944. Il faut d’ailleurs noter que l’équipe dirigée par Aki Ajo n’a pas mis tous ses yeux dans le même panier puisqu’au même moment, Brad Binder utilise des pneus soft… Antonelli est également en médium à l’avant mais en soft à l’arrière, peut-être la bonne solution puisque l’Italien n’est qu’à quelques millièmes du record du circuit en 1’56 »572. Au même moment, son compatriote Bastianini part à la faute.

Personne ne viendra contester la référence d’Antonelli. Le pilote de l’équipe dirigée par Mirko Cecchini aura été le plus rapide lors des 3 séances libres et devance Brad Binder de plus de 3/10èmes. Miguel Oliveira pointe au 3ème rang devant Jorge Navarro, Romano Fenati et Danny Kent.

Livio Loi achève la matinée avec la 13ème performance, Alexis Masbou est 15ème. Plus loin, on trouve Jules Danilo en 22ème position et enfin Fabio Quartararo, 32ème au cumul, un des rares à ne pas avoir amélioré ses temps durant cette 3ème séance.


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de